Magazine Focus Emploi

Compte rendu de la table ronde « WEB 3.0 : L’INTERNET DES OBJETS QUI VA CONNECTER LES FLUX D’INFORMATIONS A NOS IDENTITES REELLES » lors du forum Paris 2.0 le 23/09 à 10h. Un événement PSST ! la plateforme d’échanges interprofessionnelle.

Publié le 13 octobre 2009 par Jérémy Dumont

TABLE RONDE LES SERVICES DE L’INTERNET 3.0 : WEB 3.0 : L’INTERNET DES OBJETS QUI VA CONNECTER LES FLUX D’INFORMATIONS A NOS IDENTITES REELLES POUR FAVORISER NOS ECHANGES

Compte-rendu par Guillaume Martin pour DesignPlatform.
De nouveaux moyens de nous interfacer en tant qu'identité avec le monde numérique sortent des laboratoires ou sont même déjà commercialisés. Les intervenants nous ont fait découvrir le panel de moyens bientôt disponibles et les questions qui sont soulevées.
« Mon fils a 30 avatars sur le web, comment gérer toutes ses identités numériques ? » C'est la question que pose Gilbert Réveillon, du GT TIC et économie numérique du CNCCEF. Pour lui les infrastructures pour gérer cette multiplication de données sont énormes, la France n'est pas prête. Nous assistons aux prémisses de l'encadrement de ces données à fort caractère personnel, avec l'apparition des premiers privacy managers.
A l'instar de la technologie RFID, le NFC (Near Feed Com) est un dénominateur commun pour de multiples usages entre le monde réel et internet pour François Lecomte, du Forum des services mobiles sans contact . Embarqué dans nos téléphones, c'est un véritable coffre fort contenant nos différentes identités (carte de transport, de paiement, dossier santé,...). Son avenir dépend de l'usage que nous, utilisateurs, allons en faire au quotidien.
Pour Philippe Le Fessant, Innov Asia Research, nous sommes noyés dans l'information : le web sémantique va permettre de trier ces informations en utilisant des objets qui communiquent entre eux.
Ces modules de communication inter-machines sont de nouveaux agents intelligents en provenance d'Asie. Leur rôle est d'agréger automatiquement les informations pour gérer notamment son identité numérique. Il nous facilite la vie, mais cela implique d'établir un réel dialogue homme-objets. Gilles Poupardin, Sensities, nous présente son néobjet qui évolue en fonction de votre comportement, de vos émotions. La machine ne fait plus qu'un avec vous !
Au delà de ce dialogue, les objets sont vivants, ce sont des machines capables de comprendre et d'interagir avec le monde. C'est l'internet des objets de Dominique Sciamma, Strate College. Pour lui, les enjeux du numérique sont dans le monde matériel et non pas derrière les écrans. On va vers un retour de l'expérience du corps, de la sensibilité. Cette expérience peut s'appréhender avec les surfaces intelligentes de François Denieul, Laboratoire Espaces Intelligents, via des micro-capteurs. Elles permettent de modifier en temps réel l'ambiance d'un espace.
Une autre interaction est celle entre les environnements écologique, humain et numérique. C'est le développement durable numérique qui pourra fournir en temps réel l'impact écologique de nos actions (consommation de CO2 économisée lorsqu'on prend le métro). Philippe Latour, de son côté, analyse les comportements des individus dans un espace avec le géomarketing popularisé par googleMap.
Pour accéder au programme complet de PARIS 2.0 :
Paris20AfficheBlog_propY3

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jérémy Dumont 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte