Magazine

Ca se saurait

Publié le 13 octobre 2009 par Poussemanette


Il existe différentes façons de réduire à néant les efforts d'un syndicat majoritaire dans une entreprise. L'une d'elles consiste à agir sur les délégués du personnel - pas en les intimidant, non, ni en les menaçant, ni en les brimant, non non non, vous n'y êtes pas du tout. Et pas en agissant sur ses délégués, enfin pas directement. C'est bien plus simple et bien plus efficace. Il suffit d'agir auprès des délégués du personnel, oui, mais ceux d'un syndicat de moindre importance prêt à tout signer pour exister. Je vous explique : un délégué du personnel défend le salarié. Ce salarié, bien défendu ou non, sera content si la peine est allégée voire effacée. Ce salarié, c'est une carte de plus et donc un adhérent de plus, c'est certain, mais c'est aussi plusieurs votes lors d'élections importantes, des votes d'autres salariés qui se disent que oui, ok, ce syndicat est pourri, mais au moins avec lui on s'en sort mieux. L'Homme est faible et ne voit que son intérêt immédiat. C'est moche mais c'est ainsi. Il reste donc au patron ou à ses valets à faire comprendre à demi-mot qu'en choisissant tel délégué du personnel de tel syndicat pour se faire assister et conseiller, le salarié sur la selette s'en sortira bien mieux qu'en choisissant un délégué du personnel honnête à qui on refilera les affaires délicates ou sans espoir...
Il est bien évident que cette pratique n'existe pas à la RATP. Ca se saurait... Heureusement, on a que des cadres honnêtes chez nous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poussemanette 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte