Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions: Le Monday Night Football

Publié le 13 octobre 2009 par Sixverges
Sautons aux conclusions: Le Monday Night Football
On a eu droit à tout un MNF ce soir entre les deux équipes les plus intéressantes de l'AFC Est...
On a rien contre les Patriots (en fait c'est faux mais bon, on est bon prince parfois) mais on a vu à l'oeuvre ce soir deux jeunes équipes qui devraient tenir le haut du pavé de la division est de l'AFC pour les prochaines années si la tendance ce maintient.
Les Dolphins ont arraché un magnifique match à la toute fin grâce à une drive magistrale alors qu'il ne restait que 5 minutes et 12 secondes au cadran. Les Jets venaient de prendre les devants 27-24 mais les Fins ont gardé leur calme, égrainant 5 minutes et 6 secondes pour marquer un touché sur une course de 2 verges de Ronnie Brown pour son 2ième touché du match. C'en était fait des Jets.
Chad Henne a connu un excellent deuxième départ en carrière, amassant 241 verges et 2 touchés en plus de compléter 20 de ses 26 passes pour un % de réussite de 77%. Vraiment, une performance sans faute pour lui. Le jeune quart est calme et a démontré dans ce match qu'il était capable de lancer des plombs à des moments clés. Il a d'ailleurs obtenu quelques gros premiers jeux sur des 3ième essais, permettant aux Dolphins d'afficher un 9 en 14 dans cette situation tout le long du match. On retient sa passe à Ted Ginn pour un touché de 53 verges au dernier quart. Éloquent, particulièrement contre une défensive comme celle des Jets. Darelle Revis a mal paru sur le jeu, c'est tout dire.
Le match a bien commencé pour les Fins qui ont capitalisé sur plusieurs jeux du wildcat formation pour y aller d'une longue drive de 7 minutes et 29 secondes.
Les Jets s'enlignaient pour une bien courte séquence après le premier touché du Miami jusqu'à ce que le punter Steven Weatherford y aille d'un jeu truqué sur un 4ième et 6 pour le premier jeu. Les Jets sont resté en vie et ont pu terminer leur première séquence avec une passe de touché à Braylon Edwards. Edwards a connu un fort premier match dans l'uniforme des Jets, amassant 5 passes, 64 verges et 1 touché. Il a surtout démontré qu'il pouvait avoir des mains sures et réaliser des jeux spectaculaires. On ne sait pas si ça va durer mais ça pourrait être toute une transaction pour les Jets lorsque Edwards aura développer une chimie avec Mark Sanchez.
Ce dernier a quand même bien fait après un match difficile contre les Saints. Il n'a pas commis d'interception et a réalisé quelques gros jeux au cours du match, particulièrement au 4ième quart alors que 5 touchés ont été marqué de part et d'autres malgré de solides unités défensives des deux côtés.
La différence dans le match aura été la capacité des Dolphins a courir avec le ballon tout en empêchant les Jets de le faire pour des gains significatifs. Ronnie Brown et Ricky Williams ont encore prouvé qu'ils étaient les maîtres du wildcat offense. À un moment donné au troisième quart, ils avaient amassé 74 verges en 9 tentatives avec cette formation qui rappelons-le, ne surprend plus personne paraît-il.
2 choses qu'on a moins aimé du côté du Miami: L'indiscipline qui leur a coûté 112 verges sur 8 punitions. Ils ont donné de gros jeux aux Jets sur des pass interference de Will Allen (2 fois) et Gibril Wilson qui a été franchement putride ce soir. Les Fins le vont jouer uniquement parce qu'il leur a coûté une fortune dans l'entre-saison. Une déception.
L'autre chose qu'on a moins aimé est l'utilisation de Pat White au 4ième quart alors que le compte était 27-24 Jets. Le gars n'a rien cassé depuis le début de la saison (c'est un euphémisme) et il arrive en fin de match après avoir été sur les lignes de côté pendant 3 quarts et demi. Ç'a bien tourné pour les Dolphins mais franchement, on se demande ce qui se passait dans la tête de Sparano.
Du côté des Jets, on doit avouer que l'arrivée de Braylon Edwards augure de biens bonnes choses pour le Gang of Green en attaque. Cotchery sera encore meilleur comme receveur #2 et David Clowney devrait faire un slot receiver très capable. Reste à donner le ballon un peu plus souvent à Leon Washington qui courre nettement mieux que Thomas Jones. Jones a obtenu 2 touchés mais ce fût sur de très courtes courses. Sinon, il n'a pratiquement rien fait. Avec l'émergence probable de Shown Greene quelque part à la semaine 8 ou 9 (gut feeling), les Jets auront une attaque très intéressante. Les Patriots n'ont qu'à bien se tenir, y a deux équipes qui leur souffleront dans le dos au cours des prochaines années. Et ça commence maintenant.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines