Magazine Humeur

Hugo

Publié le 13 octobre 2009 par Jlhuss

hugo03.1254762077.jpg[A propos de ” Innocents dans un bagne “]

Ah ! Ce cher vieux Victor ! Peu d’écrivains peuvent se targuer d’avoir porter si haut et si longtemps notre belle langue française.

A l’heure du “nouveau roman” et des “nouveaux philosophes” (qu’on sait), il est devenu courant d’assister au spectacle navrant qu’offrent tous ces écrivaillons gonflés d’eux même et portant leur tête ainsi qu’on le ferait pour le saint sacrement, au seul prétexte qu’ils sont parvenus à vendre tant ou tant de bouquins sans conséquences, grâce en particulier à la télé et aux fameux “Prix littéraires” décernés en général avec une objectivité toute relative (c’est une litote).

Victor (à ma connaissance) n’est jamais “passé  à la télé” (de son temps du moins), ni n’a obtenu de “Prix Goncourt”, mais si vous demandez à n’importe quel “porteur de casquette” de n’importe quelle classe de bac pro (participant à l’expérience “cagnotte” ou pas), de citer UN écrivain français, il vous répondra : “Hugo” (”j’vous en fiche mon billet de cinquante”)

besson-mitterrand.1255275368.jpg Peu d’hommes politiques (à ma connaissance toujours), ont suivi la même trajectoire que lui. Parti pour ainsi dire de “l’extrême droite” monarchisante, il a “fini” pratiquement plus à gauche que la gauche de la gauche d’aujourd’hui.

Tour en tenant compte du fait que la “gauche la plus à gauche d’aujourd’hui”, n’est en définitive pas si à gauche que ça, à l’heure de “l’ouverture”, avouez que c’est plutôt à des “trajectoires” complètement inverses que nous ont habitués les nains qui prétendent à nous gouverner.

Écoutez le encore notre Victor :

“Le plus excellent symbole du peuple, c’est le pavé. On marche dessus jusqu’à ce qu’il vous tombe sur la tête.”

C’est pas du Besson ça, hein ?

melenchon-hamon-mitterrand.1255275431.jpg “Le sens révolutionnaire est un sens moral”

Le “petit facteur” aurait pu en dire autant, mais il ne  l’a jamais dit et c’est pourquoi il ne sera jamais que le “petit facteur”. “Le sommeil de l’enfance s’achève en oubli”

Et tant d’autres.

Mais n’allez surtout pas vous imaginer, qu’à l’image de certains “admirateurs tardifs” (et repentis), de Jaurès (ou de Guy Mocquet), je vais essayer de m’accaparer le grand homme à mon tour, pour en faire un drapeau (fut-il rouge ou noir). Nan ! Nan !

Hugo, et c’est sa suprême grandeur (de mon point de vue), fait pour toujours partie de notre héritage commun à “tertous” (surtout à gauche d’ailleurs)

Cordialement.

Makhno

____________________________________

[Le Chat : Je viens de commencer un livre racontant un parcours extraordinaire, “Alias Caracalla ” de Daniel Cordier]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines