Magazine

Mary & Max

Publié le 13 octobre 2009 par Cktoon

Mary et Max, Adam EliottMary & Max est le premier long métrage en stop motion d’Adam Elliot. C’est l’histoire d’une amitié qui se noue entre deux personnes très différentes, au fil de leur correspondance. Si vous n’avez jamais vu de film d’animation en pâte à modeler, ne manquez pas cette merveille d’émotion.

Le synopsis de Mary & Max

Mary Daisy Dinkle est une petite fille solitaire de 8 ans.  Elle vit en Australie, dans une banlieue de Melbourne. Elle est moche et a une tâche “couleur caca” sur le front. Max Horovitz est un juif obèse de 44 ans qui vit à New York. Il est atteint du syndrome d’Asperger. Ils aiment tous deux le chocolat et les petits personnages des noblets et rêvent chacun à un bout de la planète d’avoir un ami. Leur amitié épistolaire prend naissance par hasard et survit à la distance et aux vicissitudes de la vie pendant 20 ans.

Un peu de couleur !

Le monde de Max est noir et blanc. Celui de Mary ? Marron – sa couleur préférée. Les plans alternent entre le monde de Max et celui de Mary, entre l’univers noir et blanc de New York et l’univers marron de la petite maison en banlieue de Melbourne. La musique ajoute une touche supplémentaire aux différentes tonalités des deux univers. Et au fur et à mesure de leur correspondance, les couleurs se mixent, tandis que leurs univers évoluent.

Une foule de personnages

S’ils sont solitaires, Mary et Max ne sont pas seuls. Il y a autour d’eux une foule de personnages. Pour Mary : une mère cleptomane, un père qui a un drôle de passe temps, un voisin ancien combattant agoraphobe, un jeune grec fan de Boy Jorge et un poulet de compagnie ; pour Max : un psychiatre, une voisine aveugle,  un poisson rouge, un chat qui a mauvaise haleine, un perroquet et un ami imaginaire…

Bandes annonces et sites

La bande annonce officielle en VO sous-titrée est celle que je préfère. Le rythme et le commentaire sont plus fidèles au film, mais l’image est un peu crado…

La voix française de Mary est clairement celle d’un garçon… le doublage est raté… mais la qualité de l’image est meilleure ici… Prenez en plein les yeux, et allez le voir en VO !

Et pour les sites, jetez un oeil aux deux versions :

  • le site Mary and Max en anglais avec musique et vidéos de l’équipe
  • le site Mary et Max en français, un peu trop silencieux à mon goût… mais avec des photos du making off qu’il ne faut pas manquer (c’est dingue ce travail pour faire un film d’animation en pâte à modeler !)
Adam Elliot, Mary Daisy Dinkle, Max Horovitz, noir et blanc, stop motion

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cktoon 177 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte