Magazine France

Conseil municipal de Limoges sur fond d’inquiétudes budgétaires

Publié le 13 octobre 2009 par Jeunegarde

mairie-limoges.jpg Conseil municipal plutôt calme hier soir. Les critiques étant moins virulentes contre la majorité, les « aboyeurs » étaient restés à la niche ! Sans doute aussi parce que la droite était la principale cible des attaques, face à la politique de Sarkozy et à la suppression de la taxe professionnelle. Car aujourd’hui la plus grande incertitude règne quant au remplacement de cette taxe. Initialement remplacée par une dotation de l’Etat à l’euro près, les élus ont appris qu’ils n’en bénéficieraient que pendant 1 an ! Comment donc trouver les ressources nécessaires pour assurer le financement des investissements des collectivités au cours des prochaines années ? Les ménages vont-ils devoir payer à la place des entreprises ? Soutien inattendu de la gauche, Alain Juppé était très régulièrement cité hier soir pour avoir exprimé ses regrets au Président face à cette réforme injuste.

La majorité a tout de même du faire face à quelques critiques : la ligne à grande vitesse Poitiers Limoges (critique habituelle du groupe NPA-Verts) ; le manque d’animations organisées au cours de l’été (musicales notamment) mais aussi sur une garantie d’emprunt concernant l’église évangélique. Modem, NPA et Verts se sont opposés au maire au nom du principe de laïcité. Principe cher à Alain Rodet, ce dernier les a renvoyé à l’article 1 de la Constitution rappelant que la ville avait de bonnes relations avec toutes les confessions !

Logement social, rénovation urbaine étaient également au programme de ce conseil qui a rappelé son attachement à l’école publique, à la Poste et au maintien des Chambres régionales des comptes menacées de suppression.

Un hommage a été rendu à d’anciens membres du conseil municipal décédés cet été dont Thérèse Menot (un lieu public sera baptisé à son nom prochainement).

A noter le remplacement de l’élue NPA Marie-Eve Eyrolles par Aurélie Laurière, garantissant ainsi le principe de parité.

La petite phrase du soir est à attribuée à Camille Geutier comparant l’attitude de la majorité au syndrome du Titanic ! En conclusion, Alain Rodet lui a rétorqué qu’avec le réchauffement climatique, le Titanic ne risquerait plus de couler !


Tags: Conseil municipal, Limoges, taxe professionnelle

Related posts


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte