Magazine Humeur

Les Verts et le MoDem : Simple rebuffade humiliante ou bonne grosse claque ?

Publié le 13 octobre 2009 par Nicolas007bis

Jo et Zette

En tendant ostensiblement la main aux Verts pour des alliances aux Régionales, François Bayrou a fait une erreur stratégique.

On ne se déclare pas, publiquement, « ouvert » à une alliance avec qui-que-se-soit, sans quelques garanties sur ce que sera la réponse du qui-que-se-soit en question !

Sans ces garanties, solliciter ouvertement les Verts de cette manière exposait François Bayrou et, à travers lui, le MoDem à une cinglante et humiliante rebuffade ! Or manifestement, les garanties, il ne les avait pas puisque pour une rebuffade ce fut une rebuffade !

A la question du Figaro « Êtes-vous prêts à saisir la main tendue de François Bayrou pour les régionales ? », Jean-Vincent Placé (Secrétaire national adjoint des Verts) ne se contente pas de répondre un « non » définitif mais il y ajoute un fort désagréable : « Le MoDem n'est pas clair et est uniquement tourné sur l'ambition personnelle d'un homme. En revanche, dans les régions nous accueillons bien volontiers les militants de CAP 21 qui nous rejoignent. »

Alors non seulement, il ne saisit pas la main tendue de François Bayrou, qui reste planté là comme une andouille le bras en avant et la main ouverte, mais en plus, il trouve le moyen de faire un appel du pied très peu discret au CAP21 de Corinne Lepage …du genre, « laissez ces loosers du MoDem, venez nous rejoindre, avec nous vous irez loin ! »...Espérons que cette main tendue là, celle des Verts vers CAP21, n’est pas mieux préparée que celle de François Bayrou, parce que dans ce cas, ce ne serait plus une rebuffade mais une bonne grosse claque pour Bayrou et le MoDem si CAP21 venait à rejoindre en solo les listes vertes !

Pourtant, tout cela était prévisible !... tout le monde sait que depuis les élections européennes, les Verts, pardonnez moi l’expression, « ne se sentent plus pisser » et considèrent qu’ils n’ont pas besoin de partager leur futur triomphe, avec un MoDem affaiblis !

De plus, n’oublions pas que les Verts, doivent leur succès à un seul homme : Daniel Cohn-Bendit et que DCB est l’arbre modéré qui cache une forêt de personnages gauchisants pour lesquels s’allier avec le MoDem c’est déjeuner avec la Droite, ce qu’ils refuseront toujours même avec une longue cuillère !

Cette tentative avortée est à la fois maladroite et inquiétante.

Maladroite, d'une part parce qu’elle permet aux Verts (pourtant depuis toujours à la solde du PS), de se prendre pour les rois du pétrole en disant, « voyez, on peut se permettre de refuser l’aide du MoDem, on n’a pas besoin d’eux, on est les plus forts ! » et d'autre part, parce qu’elle donne l’impression que le MoDem est aux abois, qu’il lance des appels à l’alliance tout azimut en espérant que quelqu’un voudra bien de lui !

Inquiétante, parce qu’elle révèle l’impasse dans laquelle se trouve le MoDem: trop faible à la fois pour obtenir des élus seul (voir l’article de L’Hérétique sur ce sujet) et pour s’imposer dans un jeu d’alliances qui ne le phagocyte pas !

Pour ma part je retire 2 leçons essentielles de ce malheureux épisode:

  1. Le MoDem doit travailler pour constituer une réelle alternative aux autres partis plutôt que d’essayer de se mettre dans leur sillage pour récupérer quelques élus
  1. Le MoDem doit savoir patienter quitte à travers un désert en terme d’élus, « trop de précipitation nuit » dit le proverbe et une fois n'est pas coutume, dans ce cas, le proverbe à raison !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas007bis 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines