Magazine

La bagouse du caïd

Publié le 13 octobre 2009 par Corboland78

La mairie de ma ville organisait ce week-end, une exposition vente d'antiquités et de belle brocante comme le proclamait les affiches sur les murs de la commune. Un but de promenade tout trouvé pour ce dimanche maussade qui sentait fort l'automne. Je connais bien la salle où la mairie organise ses expositions et je savais que la visite ne nous prendrait pas des heures.

Les stands en enfilade proposaient des lithographies, quelques petits meubles fleurant bon l'encaustique fraîchement passée, les chinoiseries habituelles, bouddhas et statuettes en ivoire, paravents et estampes, d'autres exposaient des poupées anciennes, du linge de grands-mères - je parle de ma grand-mère, afin que les jeunes qui me liraient puissent imaginer l'époque - et toutes ces babioles qu'on trouve inévitablement lors de ce genre de manifestation.

Quand le hasard vient frapper à votre porte, ne la refermez pas avant de savoir ce qu'il vous veut. Au détour d'une allée, un étalage de bijoux en tout genre, colliers, pendentifs et bagues. Vous vous souvenez certainement que j'avais dû me séparer il y a plusieurs mois, d'une bague que je traînais depuis plusieurs dizaines d'années, ayant perdu deux pierres sur les trois qui s'enchâssaient dans le chaton avant de voir l'anneau se rompre et sceller définitivement le sort du bijou sans valeur autre que sentimentale. J'avais l'intention de remplacer cette bague, mais il fallait que ce soit un achat sur un coup de cœur, il ne s'agissait pas d'un achat dans la précipitation, il n'y avait aucune urgence ni même importance à ce qu'elle soit remplacée. J'en avais vu des vitrines où s'étalaient pierres précieuse ou pacotilles, j'en avais visité des brocantes et vides greniers, toujours à l'affût mine de rien, de la pièce qui manquait.  Et là ce dimanche, plusieurs modèles tentants attendaient que je les enfile. Le modèle choisi, il fût facile de sélectionner la couleur de la pierre que je désirais, ce bleu - ma couleur préférée - qui ornait déjà ma précédente bague. Quelques billets passèrent d'une main dans l'autre, m'autorisant à mettre mon doigt dans le trou tant convoité. J'étais enfin propriétaire du bijou que je cherchais depuis longtemps, dandy peut-être, excentrique mais pas trop, rock'n roll un chouya, une bagouse de caïd.

091013 Bague2.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte