Magazine Médias

Un des créateurs d’Astérix à Télé-Québec

Publié le 13 octobre 2009 par Ttiger

L’album du cinquantenaire d’Astérix sera son dernier!

Albert Uderzo, l’un des deux pères d’Astérix, se livre généreusement à Stéphan Bureau au cours d’une entrevue touchante, dans le cadre d’une émission spéciale de Contact qui sera diffusée sur les ondes de Télé-Québec le 18 octobre prochain 19 heures. Il aborde notamment ses débuts dans le monde de la bande dessinée, son « coup de foudre » professionnel pour René Goscinny, le génie du scénario d’Astérix pendant près de 18 ans, sans oublier ce qui a mené les deux complices au sommet de leur gloire. La mort de Goscinny, en 1997, scellera en quelque sorte une page de cette histoire.

Uderzo, l’artisan de la bande dessinée

AsterixObelix_4
Astérix, c’est 33 albums traduits en 110 langues et dialectes et plus de 300 millions d’exemplaires vendus à travers le monde. Albert Uderzo, le dessinateur d’Astérix, nous raconte humblement sa vie d’artisan, ses débuts plutôt modestes, ainsi que les techniques de base de dessin qui l’ont rendu célèbre, et ce, malgré ses mains de colosse qui ne le destinait guère à ce métier de précision.

Albert Uderzo, l’homme dans l’ombre de Goscinny
Étant plutôt timide et n’aimant pas les feux de la rampe, Albert Uderzo cède tout l’espace médiatique à son collègue, le non moins célèbre Goscinny, et ce, depuis ses tout débuts. Résultat : lorsque René Goscinny meurt en 1977, les médias oublient complètement Uderzo. En soi, la paternité d’Astérix n’est reconnue qu’à l’artiste défunt. Uderzo raconte comment la presse l’a complètement oublié, allant jusqu’à lui demander de dessiner Astérix, pleurant la mort de son père!

Cinquantième anniversaire d’Astérix : le dernier album d’Uderzo
Malgré son sentiment d’imposteur, Uderzo a pris la décision de prendre la relève de Goscinny pour ce qui est des textes de la célèbre bande dessinée. Il devient également son propre éditeur (éditions Albert René). Cette aventure se poursuit depuis trente ans et le succès est toujours au rendez-vous. À l’aube du cinquantième anniversaire de la création d’Astérix, Albert Uderzo nous parle de son souhait le plus cher : qu’Astérix survive, même après sa mort! L’album du cinquantenaire, qui sortira prochainement, sera son dernier. Et c’est Hachette Livres, qui détient maintenant la majeure partie des parts des éditions Albert René, qui assurera la suite de l’aventure d’Astérix!

[h2]Contact[/h2]
À contre-courant de la tendance actuelle, Contact veut inverser la dynamique du contenu prêt à tourner et vite consommé. Ainsi, les entrevues de fond deviennent des voie d’accès privilégiées à la pensée des invités, leur témoignage contribuant à alimenter et à développer les thématiques de cette encyclopédie de la création, selon Stéphan Bureau

À lire aussi...



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ttiger 991 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte