Magazine

Chiens

Publié le 13 octobre 2009 par Jfa

mel1.1254862459.JPG  Je dois avouer que mon chien me manque (il avait un mois sur cette photo, à Nouméa), et depuis quelques temps, de plus en plus. J’ai dû le faire piquer fin juin de cette année, à l’âge respectable de 14 ans, exceptionnel pour un grand chien, bâtard de dogue allemand, lorsque après 18 mois de difficultés, il est devenu incapable de se lever.

Certes, il avait colonisé un canapé du séjour et voyait d’un mauvais oeil les invités s’y assoir ou y déposer leurs sacs et manteaux. Deux mois par an, il changeait son poil et nous devions balayer jusqu’à 3-4 fois par jour. Il posait systématiquement sa tête sur la table après les entrées, dès que la viande ou le poisson venaient chatouiller ses narines, nous regardant avec avec une tristesse infinie jusqu’à ce qu’un des convives, après un “Oh, le pauvre!”, ému, le fasse participer au repas. Jusqu’à ses derniers jours, c’était l’ami des enfants, petits et grands, et lorsqu’ils dépassaient les bornes, il venait se réfugier auprès de moi, le regard implorant pour que je lui garantisse le minimum du respect dû à sa barbe devenue blanche. Il m’occupait de la place et du temps et son impatience, à partir de 22h30 pour sa rituelle sortie de minuit faisait sourire mes visiteurs du soir.

Il me manque car c’était une compagnie agréable, toujours content de me voir (fait plus rare depuis qu’il est parti), silencieux, n’aboyant quasiment jamais et ne me saoûlant pas de ses histoires, de ses souvenirs, de ses envies. Toujours satisfait de ce que je lui donnais ou lui faisais à manger, ne me contredisant jamais, surtout lorsque je parlais politique ou philosophie, gardant la maison jusqu’à ses derniers jours lorsque je n’y étais pas. Il m’avait permis une transition tranquille entre ma vie active et une retraite plus casanière.

L’envie commence à me titiller de lui trouver un successeur, ce qui prouve que le deuil que je lui devais est terminé.

- Jean Sarkozy à l’EPAPAD. Il est faux d’affirmer que toute la presse étrangère se moque de nous. La presse congolaise n’y voit rien à redire”. Hervé Le Tellier dans la Newsletters Abonnés du Monde. La grogne atteint l’UMP. NouvelObs. Hier la pétition avait atteint 43 000 signatures avec 12 000 supplémentaires en attente de validation. L’affluence est telle que le site sature depuis lundi. “Le site a reçu environ 150 000 connexions sur la journée de lundi, et son créateur prévoit qu’il restera difficilement accessible durant les prochains jours, en particulier le matin”. Le Monde.

- Pour en finir avec l’affaire Polanski: les photos. ARHV.

- Quelle expression pilitique de la crise ? Le Monde. 

- “Une société qui n’est pas loyale avec ses membres les plus fragiles est perdue ; une société qui confie à l’Etat non seulement le soin de protéger les plus faibles, mais aussi celui de les distinguer , de leur parler, de les écouter, de les comprendre, est déjà, qu’elle le veuille ou non, une société totalitaire. Et plus encore, une société qui a perdu la capacité de s’indigner est en fait résignée à ce totalitarisme ; même si s’y maintient, pour un temps, l’apparence de la démocratie”. Blog de J. Attali.

- “Qui veut lyncher Benoît Hamon ?”. Marianne.

- “Sûr, quelque chose a dû foirer quelque part. Les bandes cassent les centre-villes, les banques ; mais là n’est pas le pire. Le pire, c’est cette difficulté que nous éprouvons à leur en vouloir. En face, les gangs de la finance sont devenus ministres, présidents, ils placent leurs hommes de paille, ils avancent leurs pions, font prospérer leurs affaires. Qu’importent les mains lourdes et immobiles de l’homme inemployé, à qui l’on demande de se résigner sagement à ce rien qu’est devenue sa vie. La vieille démocratie est violée de partout, entre les poubelles de nos avenirs en friches. Même la liberté ne fait plus recette. La liberté, elle a fait un pacte contre nature avec le cynisme et la cruauté. Elle est l’autre nom de l’avidité, ne laisse plus de place ni pour le spirituel ni pour l’antique fraternité”. Blog Poétaille. Relevé par Léo Nemo.

- L’élégance de Vivendi. Blog Démystifier la finance.

- “République irréprochable”. Edito du Monde.

- Grand emprunt: grande dette. D. Migaud dans Le Monde. D’autant plus si ce “grand emprunt” est essentiellement destiné à préparer les présidentielles de 2012.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog