Magazine

Les classiques à la sauce 2009

Publié le 13 octobre 2009 par Bordeaux7

Les classiques à la sauce 2009

Le spectacle «Les Classiques contre-attaquent», créé par le directeur de l’espace Treulon, Frank Desmedt, impulse une année théâtrale de qualité à la salle culturelle de Bruges

Qu’ont les ouvrages classiques à nous raconter ? Pourquoi décroche-t-on de ce genre de littérature ? Ce sont les problématiques soulevées par la pièce «Les Classiques contre-attaquent». Si le duo de comédiens revisite, à sa manière, deux auteurs ancrés dans la littérature française, Jean de La Fontaine et Voltaire, c’est pour mieux interpeller le spectateur sur le sens des grands mots et la beauté de la rime. De façon sobre et habile, Franck Desmedt, le directeur de l’espace Treulon et Frederic Kneip se réapproprient des textes datant des XVII et XVIIIème siècles. «Nous avons choisi La Fontaine car il a su faire de la fable un vrai genre littéraire et Voltaire, parce que c’est l’esprit le plus libre et humoristique. Sa portée est universelle» explique Franck Desmedt, comédien et directeur de l’espace culturel Treulon. Incarnant un prêtre et Jean de La Fontaine dans la première partie, les artistes imaginent une confession interrompue par des extraits de fables. En accord avec l’hyper réalisme souhaité de la mise en scène, une flûte à bec vient bercer quelques paroles, le temps au spectateur de s’immerger totalement. Mais, le retour à la réalité est brutal avec des questionnements suscités par l’homme contemporain autour des auteurs classiques. Pourquoi n’arrivons-nous pas à les apprécier ? Ce texte de liaison s’intitulant «L’homme ramené à l’essentiel», amène quelques réponses. «Même en ce qui concerne les classiques, ceux qui les lisent n’en retirent pas l’essentiel. Ce texte apporte beaucoup de sensibilité et de révolte. Quant à la dernière partie de la pièce, les comédiens incarnent tour à tour chacun des personnages de «Candide» : le baron Thunder-Ten-Tronckh, sa fille Cunégonde, le professeur de métaphysico-théologico-cosmolo-nicologie Pangloss. Un humour qu’on applaudit...
Virginie Wéber
Demain à 14h et 19h30 à l’espace culturel Treulon, complet

encadré

Une fenêtre sur la création
L’oeuvre affichant complet, vous pouvez la retrouver le 6 mai, à l’OCET de Talence. En attendant, d’autres pièces du même acabit sont à voir. «On a voulu que cette saison s’ouvre sur la création, la danse, la musique, qu’elle amène des talents locaux et des gens» argumente Franck Desmedt. Pari qui s’annonce bien parti puisque le premier spectacle a réuni plus de 15 % de fréquentation espérée. Toute la programmation sur : www.mairie-bruges.fr

à

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog