Magazine Environnement

Le roi de Suède à l'UNESCO : «Inclure le développement durable dans les systèmes éducatifs»

Publié le 20 octobre 2007 par Marc Chartier
Charles XVI Gustave, roi de Suède, a tiré hier la sonnette d’alarme sur le changement climatique devant la Conférence générale de l’UNESCO: «Nous n’avons vraiment aucun endroit où aller si notre environnement est mis en péril d’une manière aussi totale et planétaire. […] L’environnement est la condition sine qua non d’une survie de l’homme sur la terre. Il est la condition de la civilisation et de toute activité humaine.»
Plaidant en faveur d’un environnement sain comme première et principale condition pour un développement durable, Charles XVI Gustave a souligné : «La nécessité de rompre le lien existant entre croissance économique et impact négatif sur l’environnement est le défi que nous devons relever aujourd’hui. […] La dégradation environnementale est un frein à la croissance économique et accroît la pauvreté. Une utilisation durable des ressources naturelles reste une condition sine qua non à tout développement économique. Il ne devrait pas y avoir d’antagonisme entre croissance économique et réduction de la pauvreté d’une part, et mesures de protection de l’environnement de l’autre. […] C’est aux pays riches qu’il incombe de prendre l’initiative ; nous ne pouvons demander aux plus défavorisés de faire des sacrifices démesurés.»
Le roi de Suède a expliqué : «Le changement climatique n’est pas seulement dangereux pour notre environnement naturel, il l’est aussi pour les relations sociales existant entre les peuples. Moralité et éthique pourraient être mises en jeu lorsque les hommes commenceront à se poser la question de savoir à qui incombe la faute de la mise en péril de notre environnement.»
Il a encouragé les gouvernements à travailler avec les milieux d’affaires internationaux pour trouver des solutions : «Les entreprises jouent un rôle crucial par les problèmes qu’elles créent, mais tout aussi vital par les solutions qu’elles peuvent apporter.»
Il a enfin invité l’UNESCO à «encourager tous ses États membres à mettre au point des programmes en faveur d’un développement durable et à les inclure dans leurs systèmes éducatifs».

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Chartier 397 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte