Magazine Insolite

Un tigre que l'on croyait disparu a été repéré en Chine !

Publié le 21 octobre 2007 par Chantal Doumont

tigre_ChineUn tigre que l'on croyait disparu a été repéré en Chine !

 Pour la première fois depuis plus de 20 ans, un tigre de Chine méridionale (Panthera tigris amoyensis) a été repéré à l’état sauvage.

 Guan Ke, responsable du Centre de Propagande du Bureau de la Forêt de la province de Shangxi a confirmé qu’un témoin avait vu un tigre de Chine méridionale isolé dans les monts Qinling dans la province de Shanxi, au Nord-Ouest de la Chine. IFAW (Fonds international pour la protection des animaux) a accueilli cette nouvelle avec prudence, car si les experts estiment qu’une poignée de tigres de Chine méridionale survivent encore, les scientifiques considèrent que cette espèce a pratiquement disparu depuis des années. Les experts considèrent qu’une espèce peut être déclarée éteinte quand sa population n’est plus génétiquement viable.

IFAW pense que les tentatives de certains intérêts à abroger l’embargo du marché national chinois sur les produits de tigres restent la plus grande menace, non seulement sur l’avenir du tigre de Chine méridionale, mais également sur les quelques tigres qui survivent à l’état sauvage en Chine et dans d’autres habitats voisins qui abritent des tigres. Le tigre de Chine méridionale serait l’espèce « racine » de toutes les autres espèces de tigres et il joue un rôle significatif dans la culture de la Chine ancienne.

 La province de Shanxi fait partie de l’aire de répartition traditionnelle de cette sous-espèce qu’on ne trouve qu’en Chine. Plusieurs tigres sauvages ont été repérés dans cette région au cours de ces dernières années. En 2006, une équipe a été mise en place par le département provincial des forêts et les autorités publiques locales afin d’enquêter sur ces témoignages. C’est un ancien chasseur de 52 ans, Zhou Zhenglong, qui a été désigné chef de cette équipe spéciale. Zhou a recueilli quelques témoignages confirmant la présence de tigres sauvages dans le passé et la semaine dernière, il a finalement réussi à en photographier un.

 Il y a 40 ans à peine, la Chine comptait plus de 4 000 tigres, mais la raréfaction de leur habitat et le braconnage destiné au commerce d'organes ont réduit le nombre de tigres sauvages à moins de 50. Pour certaines sous-espèces, les populations se comptent sur les doigts des deux mains, ce qui incite les scientifiques à les considérer comme virtuellement éteintes.

 Il reste quelques tigres sauvages en Chine, mais plus de 5 000 sont conservés dans des fermes de tigres, élevés pour le commerce de leurs organes et dérivés.

 En juin, les délégués de la CITES (Conférence des Parties de la Convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction) ont adopté une décision interdisant l’élevage en captivité des tigres afin de faire le commerce de leurs organes et produits dérivés. Les spécialistes de l’environnement estiment que l’élevage commercial des tigres encourage le braconnage des tigres dans la nature. En Chine, cependant, les élevages commerciaux de tigres continuent d’effectuer un travail de lobbying auprès du gouvernement chinois afin de lever l’embargo sur le commerce des tigres.

 « Le seul espoir des tigres sauvages en Chine et partout où ils existent est d'arrêter le commerce des parties de tigre sous toutes leurs formes, et de veiller à la restauration de leur habitat et de leur capacité à se nourrir » commente Grace Ge Gabriel, Directrice régionale d’IFAW Asie.

 IFAW reste fermement sur ses positions et soutient les efforts entrepris dans les pays de l’aire de répartition des tigres, afin d’améliorer l’application de la loi, de réduire le braconnage et le commerce de parties et produits de tigre et pour faire naître une prise de conscience des consommateurs afin qu’ils rejettent ces produits, » a-t-elle ajouté.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine