Magazine Environnement

Je me souviens…

Publié le 21 octobre 2007 par Lawrence Desrosiers
Je m'amuse bien du fait que Stéphane Dion soit très impopulaire comme chef de son propre parti et aussi que personne, ou à peu près ne le voit à la tête du pays.
Son allure, son style, sa démarche et sa façon de parler les deux langues font plutôt téteux intello, la gélatine ne prend pas.
Rappelons-nous qu'il était ministre sous jean chrétien (incapable de mettre des lettres majuscules à cet homme, c’est plus fort que moi) lors du honteux scandale des commandites. Il faisait partie de ceux qui en ont profité politiquement (référendum volé) et il a toujours renié les Québécois nationalistes. Il appuyé le discours du trône, même si Harper rejetait le protocole de Kyoto, son petit bébé, parce que lui et son parti ne sont pas prêts à aller en élection. Ce qui m'amène à douter de ses convictions, plutôt mollassonnes.
Il devra peut-être vivre le même genre de crise interne qu’à vécu André Boisclair chez les péquistes. Cela pourrait sonner le glas de sa carrière politique.
Lo x

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine