Magazine

Sacrificium

Publié le 21 octobre 2009 par Vincent

Sacrificium, de Cecilia Bartoli

Alors qu’habituellement mes commandes Amazon me parviennent dès le lendemain, celle-ci a mis deux semaines à me parvenir… Je l’attendais avec impatience, je consultais le suivi en ligne de mon colis presque chaque heure ! Ce n’est donc que ce soir que j’ai pu écouter le dernier disque de Cecilia Bartoli, Sacrificium.

Et qu’en dire… les larmes n’ont pas été bien loin, tant tout y est magnifique.
La voix et l’interprétation de Cécilia, évidemment. L’orchestre aussi. Tout comme le choix des œuvres, qui rendent hommage aux castrats. Onze sont enregistrées pour la première fois et sont donc à tort méconnues, et sur le CD en bonus de l’édition limitée, trois airs plus connus, dont Ombra mai fu, extrait de Serse (Haendel), qui a déjà, dès la première écoute, remplacé tous mes enregistrements de référence.

Si vous ne l’avez déjà fait, vous pouvez acheter ce disque les yeux fermés.
Vous devez, même.
Inutile d’hésiter, d’en écouter des extraits avant, de prétexter ne pas s’y connaître en musique classique, en musique baroque, en opéra ou en chant. C’est au-delà de tout ça. Courrez l’acheter, puis l’écouter !

Sacrificium, Cecilia Bartoli — Il Giardino Armonico, Giovanni Antonini
Par exemple chez Amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog