Magazine F1/moto

Kimi Raikkonen devient Champion du monde

Publié le 21 octobre 2007 par Beaudoin Sabrina

Kimi Raikkonen devient Champion du monde

Coup de théâtre! Kimi Raikkonen devient champion de monde. IL remporte la course devant Felipe Massa et Fernando Alonso. Kimi Raikkonen est en tête du championnat avec 110 points suivi de Lewis Hamilton et Fernando Alonso.
C’est du beau temps à Sao Paulo pour la "finale" pour le titre 2007 entre Hamilton, Alonso et Räikkönen. La course va se courir sur une piste sèche et à 60°C. La météo est vraiment bonne, l’air est de 32°C, la piste à 56°C, un vent de 2.1
m/s et seulement 37% d’humidité.
Pour la 1ère fois depuis 1986, le titre se joue au dernier grand prix entre trois pilotes. En 1986, c’est Alain Prost, en position similaire que celle de Kimi Raikkonen qui était devenu champion du monde pour la deuxième fois de sa carrière alors qu’il n’en était pas le favori. Le classement du championnat du monde des Pilotes avant le GP du Brésil :
1-Hamilton 107 pts,
2-Alonso 103 pts,
3-Räikkönen 100 pts
La première et la deuxième ligne sont en pneus durs. Les pneus tendres sont beaucoup plus fragiles. Il fait 65°C au sol, c’est pour dire que la piste est vraiment très sèche. Hamilton est détendu, Raikkonen n’a rien à perdre et Alonso va tout tenter. Le départ risque d’être serré avec un Felipe Massa qui devient arbitre du championnat.
Départ très serré ! Massa part en tête. Raikkonen réalise un très beau départ. Hamilton se laisse passer par Alonso. En insistant, il perd beaucoup de temps car il sort de la piste. Il revient en 6ème place derrière la Toyota de Trulli. Facilement, il le passe et attaque pour récupérer sa position.
Accrochage entre Fisichella et Yamamoto. Le pilote Renault en Totale perdition sort de la piste et en la réintégrant, Yamamoto ne l’a pas vu et lui fonce dedans. Drapeau jaune. Les deux hommes sont aux stands. C’est fini pour les deux pilotes.
Heikki Kovalainen a aussi été victime d’un accrochage.
Massa est toujours en tête suivi de Raikkonen et d’Alonso. Hamilton continue d’attaquer comme un forcené.
Hamilton n’arrête pas de faire des fautes. IL est très énervé. Il devrait se calmer un peu s’il veut devenir champion du monde. Les Ferrari prennent la poudre d’escampette sur Alonso et le reste du peloton.
Hamilton n’a que 3 ou 4 secondes de retard sur son coéquipier. Mais il attaque, il attaque peut être trop. Hamilton qui prend des risques, vient de passer Heidfeld. Il revient comme un boulet de canon sur Kubica. Il est vraiment déchaîné et veut son titre. Massa améliore ses temps et Raikkonen le suit comme son ombre. Alonso ne tient pas la cadence. Mark Webber se fait passer par Robert Kubica de belle manière.
Pénalité pour Rubens Barrichello.
Coup de théatre !! Hamilton est à l’arrêt. Consternation dans le clan Mclaren. IL est loin derrière, il va devoir aller le chercher son titre, il est 18ème. On revoit la même chose que l’année dernière. Les années suivent et se ressemblent. IL a eu un problème de boite de vitesse apparemment. Il a reseté son programme de transmission. C’est peut être sa sortie sur le vibreur qui a tout chamboulé.
Massa et Raikkonen sont loin devant à presque 10 secondes d’Alonso. Hamilton est 16ème. Alonso est provisoirement champion du monde. Si Raikkonen gagne le grand prix c’est lui qui le sera.
Hamilton tente de passer Schumacher, il est dans le trafic. Il perd du temps sur le groupe de tête. Si Hamilton veut être champion, il devra finir 6ème. Schumacher en tête à queue devant Hamilton. Il a pu le passer facilement.
Mark Webber, 5ème termine son GP. Moteur éteint. Hamilton, à la Schumi, s’élance et va chercher son grand prix. IL n’est plus qu’à 26 secondes de la 6ème place. Il est de nouveau concentré. IL est 12ème et revient sur Nakajima comme un boulet de canon. Il le passe sans encombre. Il est à 40 secondes de son coéquipier. Les deux Ferrari réalisent des tours de qualifications. IL effectue le meilleur temps en 1 :12.932.
Kubica est le premier à ravitailler. Un arrêt ici coûte environ 25 secondes. Ferrari se prépare dans les box. Pour Massa certainement. Il se jette dans les stands. Raikkonen est en tête. Meilleur temps en course par la même occasion. Pneus durs pour Massa. Il y aura 2 arrêts. Il repart devant Heidfeld. C'est-à-dire en troisième position. Raikkonen rentre à son tour. IL en pour 9 secondes. Massa est repartit devant lui. Mclaren se prépare. C’est Alonso qui rentre. Entre temps, Jenson Button stoppe sa course. Alonso repart derrière un peu de trafic. Hamilton est au stand. IL met des pneus tendres. Ravitaillement très court. Ce sera 10 ou 15 tours de qualifications pour Lewis.
1. Massa
2. Raikkonen
3. Heidfeld
4. Alonso
5. Kubica
Touchette entre Anthony Davidson et Adrian Sutil juste devant Kimi Raikkonen. Rien de grave. Heidfeld aux stands. Arrêt assez court. La course pour Hamilton va être difficile. Pour le moment, avec les pneus tendres, il est lent pour l’instant contrairement aux Ferrari ou encore à Alonso. Hamilton n’a plus le droit à l’erreur s’il veut gagner.
Les commissaires enquêtent sur l’accrochage entre Davidson et Sutil.
Problème les stands Super Aguri. Les mécaniciens n’avaient pas préparés les pneus pour Davidson.
Hamilton est 13ème. IL remonte petit à petit mais ça risque d’être difficile pour lui.
Alonso est talonné par Kubica. Le polonais lui reprend 2 dixièmes au tour. IL va certainement tenter de le passer.
Gros problème dans les stands Williams. Nakajima est rentré un peu fort et a renversé un mécanicien. Il emmène tout le monde avec lui. Hamilton n’arrive pas à passer Vettel. Il perd une seconde au tour sur la tête. Ces pneus tendres ne l’aident pas. A l’aspiration, le britannique passe l’allemand.
Robert Kubica, très adroit va chercher la troisième place. Il passe Alonso de belle façon. Raikkonen est virtuellement champion du monde. Décidement, c’est un grand prix rempli de rebondissement. Alonso est assez lent il est en 1 :15.9. Un problème ?
Pénalité pour Sutil. Drive Througt. Raikkonen revient sur Massa. Alonso connaît quelques soucis apparemment. La course est encore longue. Kubica suit le rythme effréné des Ferrari. Lewis Hamilton va mieux, il est le plus rapide.
Abandon de Sebastian Vettel. Ravitaillement pour Hamilton. Il a suffisamment d’avance pour ne pas perdre de places. IL repart en pneus durs. Hamilton est à un tour des Ferrari. Stratégie a trois arrêts pour le britannique.
Kovalainen vient de détruire sa monoplace. Il est parti en tête à queue et a tapé violemment la barrière par l’arrière. Drapeau Jaune. Le finlandais va bien, il est sorti seul de la voiture.
Kubica rentre aux stands pour son deuxième arrêt. Les pneus durs n’ont pas l’air très fiables non plus. Alonso reprend la troisième place et par le coup son titre provisoire de champion du monde. Il est très lent. Alonso est à presque 30 secondes de Raikkonen.
Kubica attaque Rosberg pour la 6ème place. IL bloque les roues mais ça ne passe pas. C’est la mi-course. Le suspense est à son comble. Barrichello rentre aux stands sous une fumée énorme. Moteur mort. Il abandonne. Coulthard aux stands, il repart en tendres. Il ne s’arrêtera plus.
Le mécanicien de Williams renversé par Nakajima vient d’être transporté par les urgences. Petit souci pour Felipe Massa. Usure pas tout à fait logique. Petit dérapage mais le brésilien reste sur la piste. Il contrôle parfaitement. La piste est très très glissante. Raikkonen est revenu sur son coéquipier. Hamilton est 8ème. Alonso est à 33 secondes du premier.
1. Massa
2. Raikkonen
3. Alonso
4. Heidfeld
5. Rosberg
6. Kubica
7. Trulli
8. Hamilton
La course est palpitante et pour l’instant personne ne peut dire qui sera champion du monde, Hamilton, Raikkonen, Alonso ?
Massa tourne en 1 :13.3 et Alonso n’est qu’en 1 :14.5. L’espagnol est lent. Il reste 22 tours. Massa est aux stands, il met les pneus tendres. Cela devra être son dernier arrêt. Attention à ces pneus tendres. Raikkonen est en tête du grand prix. Il devrait rentrer dans ce tour. Et non, il fait un tour de plus. Raikkonen tourne en 1 :12.790. IL continue. Heidfeld est aux box. Hamilton cravache aussi. Alonso aux stands. Pneus tendres. IL ne s’arrêtera plus non plus. Kimi Raikkonen reprend la tête. Il est virtuellement champion du monde. Alonso est repartit 5ème. Hamilton est 8ème.
1. Raikkonen
2. Massa
3. Kubica
4. Alonso
5. Heidfeld
6. Rosberg
7. Trulli
8. Hamilton
Hamilton doit ravitailler encore une fois. IL a une seconde et demi de retard sur Trulli. IL revient sur le pilote italien. Mais il rentre aux stands. IL repart derrière Coulthard. Hamilton est neuvième. Ça y est il vient de passer Coulthard et gagne un point. Il a 23 secondes de retard sur Trulli qui est 7ème. Kubica est aux stands. Alonso repasse 3ème.
Raikkonen peut être champion si il gagne, qu’Alonso ne soit moins bien classé que 3ème et qu’Hamilton ne soit pas meilleur que 6ème.
Hamilton est très rapide. Il cravache. Alonso aussi et part un peu à la faute. Meilleur tour pour Hamilton.
Joli dépassement de Kubica qui s’est jetté sur Rosberg et Heidfeld. Aucun accrochage. Trulli vient de passer Heidfeld aussi. Nakajima est allé chercher Coulthard et les deux hommes se sont touchés.
Il reste 9 tours. Tout est encore possible. C’est un final grandiose. Trulli aux stands, ça permet à Hamilton de gagner une place. Il est 7ème. Hamilton aura fait un grand prix de maître. Il attaque. Il reprend plus d’une seconde au tour sur Heidfeld. Il reste 6 tours. Alonso revient aussi mais il est à 45 secondes de retard. Raikkonen meilleur tour en course. Il attaque encore. 1 :12.445. Il est le plus rapide. Joli bagarre entre Kubica et Rosberg. IL reste 3 tours. Massa attaque un peu… Hamilton juste derrière ne pourra pas le passer comme cela.
Rosberg a réussi à passer Kubica. Belle passe d’armes. C’est le dernier tour.
Kimi Raikkonen franchit la ligne d’arrivée en tête et devient champion du monde. Massa est deuxième et Alonso est troisième.

Sabrina Beaudoin

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Beaudoin Sabrina 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines