Magazine Marketing & Publicité

L’action possible des marques en faveur d’espèces vivantes menacées

Publié le 14 avril 2009 par Nomen

De nombreuses marques utilisent un animal pour les valeurs qu’il incarne et les émotions qu’il suscite : constituant leur logotype, l’animal procure aux marques une identité visuelle. Citons le lion de Peugeot, l’éléphant de Côte d’Or, le dauphin de la Maaf, la vache de la Vache qui rit. Toutefois, l’on remarque que nombreux sont les animaux ainsi utilisés qui relèvent d’espèces inscrites sur la Liste rouge de l’International Union for Conservation of Nature (UICN ; Union Internationale pour la Conservation de la Nature) : autrement dit, ces espèces sont menacées d’extinction.

L’action possible des marques en faveur d’espèces vivantes menacéesCôte d’Or : logo de 1906
L’action possible des marques en faveur d’espèces vivantes menacéesCôte d’Or : logo contemporain
L’action possible des marques en faveur d’espèces vivantes menacées

Partant du principe que si ces animaux ont permis à des entreprises de se développer, d’atteindre la notoriété et de s’enrichir alors celles-ci devraient bien rendre la pareille aux espèces correspondantes, le Fonds pour l’Environnement Mondial (Global Environment Facility – GEF), la Banque Mondiale et l’UICN ont élaboré et lancé au début de l’année 2009 le projet Save Your Logo / Sauvez Votre Logo. Il s’agit d’un fonds financier auquel les entreprises sont appelées à contribuer. Les sommes d’argent récoltées financent des opérations en faveur des espèces menacées : l’entreprise verse une contribution qui est employée à financer des opérations de défense de l’espèce dont relève son logo. Ainsi Lacoste qui utilise le crocodile depuis 75 ans, s’engage à soutenir des projets pour protéger les crocodiles, les caïmans, etc.

L’action possible des marques en faveur d’espèces vivantes menacées

De plus, le fonds Sauvez Votre Logo prévoit l’utilisation d’une partie des sommes récoltées pour mener aussi des actions de sensibilisation, d’éducation, et d’entretien d’une plate-forme interactive d’information. Les marques peuvent ainsi participer à préserver la vie animale ou végétale, même si elles n’utilisent pas un animal (ou une plante) particulier dans leur logo : la possibilité d’un parrainage des animaux non (ou peu) médiatisés par un logo reste ouverte.

Sources :
- Site France Info, article du 25 mars 2009 « Sauvez Votre Logo ! »
- Site Save Your Logo (Site français : Sauvez Votre Logo)
- Site de l’IUCN
- La liste rouge de l’IUCN
- Le GEF


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nomen 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte