Magazine Culture

Women's Murder Club

Publié le 21 octobre 2007 par Lulla

Welcome to the club

Audience : 1o 85o ooo.

dnesblog3starsmq2B


wommurderclub

En guise de préambule, sachez que je n'aime pas les séries policières. Si je tombe sur un épisode des Experts Miami, je resterais peut-être jusqu'au bout parce que c'est bien fichu et efficace mais je ne reviendrais pas forcément. J'aime les séries feuilletonnantes, avec une histoire et des personnages à suivre au fil des épisodes. Je n'aime pas quand on rentre dans un système de routine, avec un meurtre, une enquête, un dénouement. C'est trop didactique, ça ne me plaît pas. Le seul cop-chow que j'aime bien regarder de temps en temps c'est Preuve à l'appui. Parce qu'il y a de l'humour, des enquêtes qui sortent un peu de l'ordinaire et la vie des personnages principaux est un peu plus explorée que dans une série policière classique. Eh bien Women's murder club s'inscrit plutôt dans cette lignée, même si l'humour pourrait être davantage poussé.

Lindsay Boxer est une enquêtrice très douée, reconnue par ses pères à San Francisco mais qui a du mal à supporter la domination des hommes dans le milieu de la police. Elle décide alors de créer une équipe avec trois de ses amies, chacune ayant un talent particulier dans un domaine précis : il y a une journaliste, un médecin-légiste et une assistante du procureur. C'est le Women's Murder Club ! La série s'inspire des romans de l'écrivain New-Yorkais James Patterson qui fait régulièrement appel à ce groupe de femmes dans ses best-sellers.

On rentre dans le vif du sujet dès les premières secondes avec une femme qui tombe du haut d'un building sur la voiture de Lindsay. S'ensuit une enquête sans temps morts mais qui se termine en toute logique sur ce que je déteste dans les cop-shows: les aveux ! C'est toujours ridicule. Le meurtrier en larmes avoue son crime et explique son mobile, sous les yeux souvent attendris des inspecteurs, parce qu'il a toujours une bonne raison d'avoir fait ce qu'il a fait. Ca c'est la partie que je n'aime pas. Le plus de la série c'est indéniablement les passages concernant la vie privée de ces femmes. Lindsay et son ex-mari, Jill et son fiancé, qu'elle trompe occasionnellement mais qu'elle aime, Claire et son mari handicapé ... Du coup les enquêtes sont ponctuées de dialogues girlies plutôt sympathiques et d'un peu d'humour mais pas encore assez. Les actrices sont convaincantes : Lindsay est interprétée par Angie Harmon (Law & Order, Baywatch Nights ...) je l'aime bien, ou encore Laura Harris (Dead like Me) qui gagne au passage une coupe de cheveux franchement pas jolie ...


// Bilan // Un cop-show classique mais pas trop, dont l'intérêt principal réside dans l'enquête fil rouge de la saison, celle du Kiss me not killer. Parfaite pour les Dimanche après-midi de TF1, la ménagère va adorer ! Moi, je m'arrête là parce que c'est pas mon truc mais je reconnais que la série a un certain nombre de qualités non négligeables.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog