Magazine France

Réforme : Etat “cigale” contre collectivités “fourmis”

Publié le 23 octobre 2009 par Ps76

dette-publique-pays collectivités territoriales ps ps76 blog76

« Une reprise en main du pouvoir central sur les collectivités locales », la formule est de l’ancien Premier Ministre socialiste Pierre Mauroy, à propos de la réforme des collectivités territoriales.

L’auteur des lois de décentralisation de 1982 sait de quoi il parle. Il est l’un des pères fondateurs de la première réforme territoriale. Celle qui a permis à la France de se doter de collectivités locales puissantes qui interviennent, chaque jour, au service du citoyen.

Pour Pierre Mauroy la mesure phare du texte, la création de conseillers territoriaux pour remplacer conseillers généraux et régionaux, a des visées politiques bien claires : affaiblir le conseil général et régional et reprendre à la gauche les 20 régions sur 22 qu’elle dirige, le tout au détriment de la démocratie locale.

La mise au pas des collectivités locales a déjà commencé sur le plan financier. La suppression de la taxe professionnelle a été ainsi annoncée aussi vite uniquement pour menotter financièrement les départements et régions. Le manque à gagner, conséquence de la suppression de la taxe, ne sera compensé que la première année, laissant aux département et régions une bien faible marge de manœuvre.

Au delà de la revanche politique c’est peut-être la gestion des collectivités qui énerve l’Etat sarkozyste. Ainsi, alors que les collectivités locales sont à l’origine de près de 75% des investissements publics, elles ne sont responsables que de 10% de la dette, inversement à l’Etat qui - géré depuis maintenant près de 8 ans par la Droite - n’investit plus mais creuse toujours plus les déficits.

Pour en savoir plus…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ps76 782 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte