Magazine Info Locale

Revendications des citoyens: « Les gens doivent savoir où en sont leurs demandes »

Publié le 24 octobre 2009 par Helenegravel

Revendications des citoyensLa candidate à la mairie de Sherbrooke, madame Hélène Gravel, réitère son engagement à répondre rapidement aux demandes émanant d’une mobilisation citoyenne.

« Je m’engage, dès le 2 novembre, non seulement à y répondre dans un délai de 90 jours, mais aussi à rendre accessible un monitoring de la progression des demandes. Les gens pourront consulter le site internet de la Ville sous la rubrique "Demandes citoyennes" pour connaître l’état exact de l’évolution de leur demande. Je m’engage aussi à faire preuve de transparence et à publier le rapport des demandes déposées, en processus et réglées dans les délais prévus. »

Ne pas répondre dans des temps acceptables aux demandes des citoyens coûte cher aux contribuables. Ce n’est pas rentable! C’est comme dans une entreprise : on perd ses clients si on ne répond pas à leurs attentes rapidement. C’est du gaspillage d’énergie et ça contribue à la perte d’intérêt des citoyens. Nous devons savoir combien de demandes sont déposées chaque année à la Ville, quel est le délai moyen de réponse, quel est le taux de satisfaction des citoyens à l’égard de ces réponses. Ces indicateurs nous permettront de mieux gérer et d’intéresser davantage la population à la chose municipale.

Accompagnée d’un groupe de citoyens de la rue Alfred-Champigny, la candidate s’est engagée à répondre efficacement aux revendications de résidents concernant la réduction des limites de vitesse dans un délai de 90 jours. Pierre Paré, qui habite sur cette rue, a adressé plusieurs demandes à la Ville afin de faire passer la limite de 80 à 60 km/h. Une lettre, une pétition, quelques articles parus dans les journaux et quatre ans plus tard, sa demande est toujours pendante. « Si ça va trop vite devant chez nous, ce n’est pas le cas à la mairie! », a-t-il lancé .

« Pourquoi ne pas avoir traité cette demande plus rapidement? Quand les citoyens se mobilisent, j’écoute et j’agis! C’est un principe de base, d’autant plus que ça concerne la sécurité de nos quartiers » a déclaré madame Gravel.

« Je n’ai pas attendu d’être élue pour agir. Nous avons mis des moyens démocratiques à la disposition des citoyens. Depuis que j’ai annoncé mon engagement à répondre rapidement aux demandes citoyennes, c’est par dizaines que nous recevons, par téléphone, par courriel et sur le blogue, des demandes auxquelles la Ville n’a pas répondu. Ce matin, je rencontrais le comité de citoyens du Parc Central de Rock Forest; cet après-midi, je me rendrai au parc Duvernay dans le Nord, et chaque fois, j’entends des revendications auxquelles la Ville tarde à donner suite. Ça démontre qu’il y a un besoin! »

L’aspirante mairesse soutient que ces situations en sont quelques-unes parmi tant d’autres qui justifient la création de conseils de quartiers. « La mobilisation des gens dans les conseils de quartiers est un bon moyen pour eux de se faire entendre. Je souhaite ainsi renforcer la voix des Sherbrookoises et Sherbrookois et ce, dans les arrondissements de la ville » a poursuivi madame Gravel. La canditate s’était engagée en ce sens dès le mois de septembre.

Le palier municipal, le plus près des gens

Madame Gravel rappelle que le palier municipal est le plus près des préoccupations des citoyens et elle réitère son engagement à agir concrètement pour que les gens sachent qu’on est à l’écoute, qu’on prend leurs demandes au sérieux, qu’on est entièrement à leur service et qu’on en fait une priorité « S’il y a une bonne raison d’aller voter le 1er novembre, c’est bien celle-ci! », a conclu madame Gravel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Helenegravel 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine