Magazine Sport

BSC Futsal : l’hymne à la patience

Publié le 24 octobre 2009 par Lgs

Samedi 24 octobre pour le choc au sommet de la septième journée de Ligue 1 Futsal, Bruguières recevait Lyon. Dès le début de cette partie commencé sur un faux rythme, les locaux de Didier Méret furent les premiers en action. Multipliant les occasions devant le but, les Bruguièrois trouvaient enfin le chemin des filets peu après le quart d’heure de jeu grâce à Olivier Saint-Antonin, tout juste entré en jeu. Joie de courte durée car les Lyonnais allait égaliser dans la foulée. Juste avant la mi-temps, les co-équipiers du capitaine Jean-Christophe Martinez allaient tout d même trouver l’ouverture une seconde fois pour mener 2-1 à la pause. Reparti sur les mêmes bases, la seconde période fut parfois hachée par le nombre de fautes commise de part et d’autres. Preuve sans aucun doute de la difficulté des deux équipes à se départager. Pourtant à la 26ème minute et contre le cours du jeu, le BSC Futsal allait voir les visiteurs revenir au score pour égaliser à 2-2. Il n’en fallait pas plus pour revigorer un garçon comme Youssef Sadki qui avec son glorieux numéro 10 floqué sur le paletot redonné l’avantage aux locaux. Malgré un toujours impeccable Edouard Bellon dans les cages, l’équipe des frères Martinez allaient encore une fois se laisser surprendre dans ce match à la physionomie de jeu quelque peu perturbante pour un publie qui avait été habitué à de bien plus grandes envolés lors des premiers matches à la maison. Mais dans ce match, il fallait être patient et ça, Didier Méret l’avait comprit depuis longtemps. Il fallu en effet attendre les ultimes minutes de la rencontre pour voir la mascotte Nicolas Martinez scellé le score et offrir aux Bruguièrois leurs 4ème succès en 7 matches de championnat. Mission réussie pour le BSC !

NLC et Nicolas Martinez

NLC : J’imagine que vous êtes très heureux ce soir…

Nicolas Martinez (joueur du BSC Futsal) : « Oui très très heureux d’avoir marqué encore un but. Surtout si important, ça fais extrêmement plaisir. Super ! Enorme ! »

NLC : Elle a été dur venir cette victoire…

Nicolas Martinez (joueur du BSC Futsal) : « Oui ce fut très dur parce qu’on a fait des bêtises. On n’a pas joué notre jeu. Le plus important est fait. Il n’y a pas la manière mais ce n’est pas grave. Le principal est fait »

 NLC : L’essentiel était de battre cette équipe du haut du tableau…

Nicolas Martinez (joueur du BSC Futsal) : « Tout à fait, ils défendaient bien et nous on ne se trouvait pas. Nos meilleurs joueurs avaient du mal à jouer mais comme on dit le principal est fait : les quatre points sont prit. C’est le mieux ! »

 

Didier Méret et NLC

NLC : Ce soir la victoire a été longue à se dessiner j’imagine qu’elle est d’autant plus belle…

Didier Méret (coach du BSC Futsal) : « Oui, c’est vrai elle a été longue à se décider. On avait une équipe en face qui n’emballait pas le jeu mais qui jouait très juste. Nous parfois on été dans un faux rythme et pour tout vous dire je n’ai pas voulu mettre d’avantage de rythme car je craignais de me faire prendre en contre. »

NLC : Par rapport à Kremlin par exemple, cette équipe de Lyon Moulin été très différente…

Didier Méret (coach du BSC Futsal) : « Oui le jeu été différent. Kremlin ça bouge beaucoup, ça garde le ballon, c’est offensif et ça joue vers l’avant alors que Lyon Moulin est une équipe qui joue un peu comme nous. C’est-à-dire elle attend et joue très juste en essayant d’évoluer en contre.

NLC : La patience de vos joueurs, est j’imagine un signe de qualité en plus pour vous…

Didier Méret (coach du BSC Futsal) : « Je crois que le mot clé aujourd’hui été PATIENCE et c’est ce qui nous a donné raison. »


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lgs 2521338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine