Magazine Humour

La fête au neuneu

Par Athénaïs De La Taille

Hier midi il s’est passé un truc bizarre – en effet pour la première fois en huit ans Joséphine est pas venue bruncher avec nous chez Thé Cool. Au début Anne-So et moi on s’est pas trop affolées on a laissé passer sa demi-heure de retard habituelle puis comme elle arrivait toujours pas on a commandé la nouvelle starlette à la mandarine de Mandalousie. Miam c’était vraiment délicieux arrosé d’un peu de Taillefine vanille tiède vu le froid canardaire qu’il faisait en ce moment – et franchement on s’est tellement régalées qu’on pensait même plus à Joséphine.

Vers 16 heures Rania a baillé en s’étirant de tout son long sur la banquette – hmm je ferais bien une petite sieste moi va me chercher mon plaid en cachemire Joséphine elle a commandé. Haaan Joséphine je me suis alors souvenue, quoi t’as pas remarqué qu’elle était pas là a reproché Anne-So à Rania, ah ben non tiens c’est vrai maintenant que vous en parlez s’est rendu compte celle-ci en regardant autour d’elle. Si ça se trouve on l’a juste ratée j’ai suggéré, impossible d’habitude je la rate jamais s’est éventée Rania, dis donc t’aurais pas vu Joséphine par hasard a demandé Anne-So à Virginie qui nous apportait du rab de Taillefine. Ah non pourquoi elle a haussé ses épaules, t’as remarqué qu’elle était pas venue au moins j’ai insisté, ah non pourquoi – attention c’est tiède a rehaussé ses épaules Virginie en nous servant la Taillefine, aaah enfin quelqu’un de sensé merci pour ton soutien l’a félicitée Rania.

Bref tout ça nous dit pas où est passée Joséphine a tranché Anne-So, j’aimerais bien savoir où elle peut traîner ailleurs qu’à mon service cette inutile s’est énervée Rania, elle a peut-être fugué j’ai imaginé. Ça m’étonnerait souviens-toi comment ça s’est terminé la dernière fois a rappelé Anne-So, ah oui c’est vrai j’ai grimacé en repensant à la petite escarpade de Joséphine en quatrième quand une bande de gitans l’avaient quéquestrée pendant deux semaines dans leurs ignobles caravanes sous le Pont de Suresnes. Si on essayait tout simplement de l’appeler sur son portable a proposé Anne-So qui avait toujours des idées géniales – du coup c’est ce qu’on a fait mais on tombait tout le temps sur sa messagerie et même chez sa mère le fixe était sur répondeur. Haaan et si elle s’était suicidée j’ai craint le pire, elle qui se met à chialer dès qu’on lui lime les ongles un peu trop fort tu la vois s’ouvrir les veines a ricané Rania. Moi ce que je vois c’est qu’il va bientôt faire nuit et il faudrait peut-être s’inquiéter sérieusement a dit Anne-So, oui arrêtons d’échafaudager des théories débiles ça sert à rien j’ai approuvé.

Sur ce Virginie s’est approchée de la porte pour y accrocher son traditionnel panneau "Désolée on ferme fallait vous réveiller avant" quand soudain une créature toute rouge et soufflée et décoiffée et couverte de boue s’est pointée – Joséphiiine on a crié en cœur Anne-So et moi. Oh les filles j’en peux plus a lamenté celle-ci en écroulant près de nous sur la banquette, hé attention tu vas bouesiller ma tenue a ralé Rania qui était pourtant assise de l’autre côté de la table, où t’étais passée t’aurais pu prévenir on se faisait du souci nous je l’ai engueulée avec ce froid on était à deux doigts d’appeler pelisse-secours figure-toi. Ah non vous allez pas vous y mettre vous aussi après la journée que je viens de passer a lamenté Joséphine en tirant sa tronche des mauvais jours c’est-à-dire ceux où ils ont pas sa pointure chez Jet Set, qu’est-ce qui t’est arrivé au juste a questionné Anne-So. D’abord il me faut un petit remontant a exigé Joséphine et après avoir englouti trois parts de starlette et deux pichets de Taillefine elle s’est enfin décidée à nous révéler son incroyable mésaventure.

Alors voilà ma mère voulait absolument qu’on déjeune en famille aujourd’hui du coup elle m’a invitée à la Villa Passy a commencé Joséphine vous me connaissez d’habitude je mange rien avant le brunch mais bon elle m’a tellement promis une matinée shopping chez Bérénice demain que j’ai pas pu refuser. Donc j’y suis allée en me disant que ce serait expédié en une demi-heure Rolex en main et puis comme c’est juste à côté après j’aurai plus qu’à vous rejoindre mais en fait Maman l’entendait pas de cette oreille vu qu’elle arrêtait pas de chutchoter dans la mienne des trucs bizarres genre il faut que je te parle t’es une grande fille maintenant t’es en âge de comprendre il y a des choses qui ont changé dans ma vie etc. Haaan elle veut plus faire le concours mère-fille Comptoir des cotonniers avec toi c’est ça j’ai cru deviner, manquerait plus que ça après tout ce qu’on a répété s’est indignée Joséphine non c’est pas aussi grave mais presque écoutez plutôt. On a donc quitté la Villa Passy sur les coudes de 15 heures et j’ai voulu vous rejoindre direct mais elle m’a encore forcée à faire une petite balade au Bois a continué Joséphine vous me connaissez j’ai horreur de me promener mais bon elle m’a tellement promis des nouvelles bottes en python que j’ai pas pu refuser.

Abrège ou moi je te promets quelque chose de beaucoup moins sympa a crisé Rania en faisant craquer ses doigts, bon OK ma mère a un mec a lâché Joséphine, quoooi j’ai crié, c’est bien qu’elle refasse sa vie a trouvé Anne-So. Ouais ben c’est pas ce qu’on avait prévu a chialé Joséphine quand Papa s’est barré on s’est juré de toujours rester ensemble et de jamais sortir avec un mec, je vois que tu as bien rempli ta part du contrat s’est moquée Rania ils sont combien déjà sur ta liste 92, 95 madame a pavané Joséphine et justement moi je m’attache jamais à un mec par respect pour ma mère figure-toi. Et il est comment le sien je me suis renseignée, un vrai désastre a soufflé Joséphine il s’appelle Albéric il est petit gros chauve et il a des loupes à la place des lunettes bref il est tellement moche que j’ai hurlé en le voyant mais heureusement avec la musique techno à fond personne a rien entendu. Comment ça la musique techno vous étiez en boîte je me suis étonnée, tu parles ce gros débile avait donné rendez-vous à Maman à la fête à neuneu a chialé de rage Joséphine, par la barbe du prophète c’est trop laid a eu l’air de vraiment compatir Rania. Et encore vous l’avez pas entendu nous expliquer le mécanisme de chaque manège une vraie torture souffrait Joséphine, il est forain a demandé Anne-So, non prof de STG à Passy-Saint Honoré s’est éclatée en larmes Joséphine. Oh mon Dieu j’ai regretté en la prenant dans mes bras, t’en fais pas on le répétera à personne l’a rassurée Anne-So, attendez il y a pire a reniflé Joséphine il paraît qu’il a un fils de mon âge et il veut venir s’installer avec lui à la maison ma vie est foutue les filles ooouuuiiin. Anne-So et moi on l’a consolée comme on pouvait tandis que Rania foirfouillait dans son Blackberry – A-L-B-E-R-I-C et voilà je l’ai ajouté dans mes contacts aaah ça fait plaisir d’avoir un nouvel ami elle s’est réjouie en souriant de toutes ses dents de requin.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Athénaïs De La Taille 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte