Magazine

BizSpark, le programme de Microsoft qui va aider les start-up suisse

Publié le 10 janvier 2009 par Thierry Piguet
BizSpark, le programme de Microsoft qui va aider les start-up suisse
Lancé par Steve Ballmer en personne, PDG de Microsoft, en fin de l'année 2008, Bizspark est un nouveau programme mondial d'accompagnement de jeunes pousses innovantes ( 52 pays sont concernés dont la Suisse bien sûr). Il s'adresse aux entreprises en phase d'amorçage et aux porteurs de projets dans les domaines du logiciel et du web. Il est dirigé par un français ( eh oui c'est bien cela aussi) Julien Codorniou.
Pour accéder à Bizspark, une start up doit avoir moins de trois ans et un CA inférieur au million de dollars. En échange des services de Microsoft, il lui suffira de s'acquitter d'une cotisation de 100 dollars à sa sortie du programme. L'éditeur propose trois types d'aides aux start up sur une durée de trois ans : l'accès à ses technologies et à leur support, l'accès à des partenaires, une meilleure visibilité. Les start-up auront accès aux dernières versions des outils de développement de Microsoft, ainsi qu'aux licences de production pour les produits serveur, et à des licences de production en mode hébergé pour Windows Server, SQL Server, Sharepoint Portal Server, Biztalk Server et Systems Center (et bientôt Dynamics CRM). L'accès préférentiel aux produits vaut aussi pour les offres comme Microsoft Web Platform Installer et Web Application Installer.
Ce programme à son portail, microsoftstartupzone, qui a vocation a vraiment devenir un carrefour de rencontres entre les startups et de futurs partenaires mais aussi entre startups afin de pouvoir échanger sur leurs méthodes, idées et d’éventuelles synergies.
les partisans de l'open source doivent regarder tout cela avec un petit sourire dédaigneux. Le monstre s'ébroue alors que la galaxie hight tech vibrionne depuis longtemps ( regarder Google et son App Engine ou Facebook et son Application Contest.
Mais le plus important c'est que les idées fusent et aboutissent, et cette concurrence reste un facteur clé de succès pour trouver les prochaines "applications qui tuent"
Il y a 12 start-up suisses inscritent au programme pour le moment, ce qui va donner de la matière à ce blog ;), en attendant les autres. Pour entre dans le cercle des start-up "windows compatibles", il faut être parrainé par un network-partner. La liste des partners suisse est présente sur la cette page de MicrosoftBizSpark.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Thierry Piguet 875 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte