Magazine Golf

Silicone green

Publié le 22 octobre 2007 par Brigitte Contois
Pour tous ceux qui ont un complexe physique aggravant leur quotidien d’un handicap de bien-être et de confiance en soi, une nouvelle ère de compétition golfique commence avec des dotations esthétiques.
Bienvenue dans le queensland (nom déjà prédestiné) en Australie, le golf de Sanctuary Cove (décidément les noms sont très biblico évocateurs) a instauré de nouvelle règles auxquelles je sens beaucoup de golfeuses de tout horizon vont s’y intéresser.
Simplement lors d’un tournoi, la dotation récompensant le joueur ayant le plus long drive est une élongation de pénis et la meilleure golfeuse repart avec des implants mammaires.
On est loin du toaster multifonctions et de la valise à roulettes autorisée en cabine.
Le sponsor n’est autre qu’une société de chirurgie esthétique du nom plus que clair « Cinical beauty ». Certes les médecins de la contrée ont trouvé l’idée plus que dérangeante mais pourquoi pas ?
Peut-être que le Brésil suivra cette idée, peut-être que les pro-am golf en Australie vont connaître un flagrant succès de tous les golfeurs de la planête, peut-être que des locataires nocturnes du bois de boulogne vont se mettre au golf avant de se rendre au drag queensland?
Avec un dévouement de démocratisation du golf, nous voilà arriver à un sport qui vous permettra durablement et définitivement de garder la forme, dans toutes les circonstances même celle qu’on laissait à la pillule bleue, d’acquérir de nouvelles formes plus que prometteuses et d’acquérir un semblant de jeunesse éternelle. Je pense qu’un lift corrigera bien un slice et rendra moins fade les parcours du golfeur. En voilà un sport qui va tenir des promesses, il ne reste plus qu’à devenir très bon surtout au drive pour ces Messieurs, voire de prendre un billet pour l’Australie en attendant que les cliniques des contrées imitent le geste.
Verrons –nous un jour un Paradise golf avec des golfeurs et des golfeuses aussi beaux que dans les sitcoms hollywoodiens ? Si on m’avait dit que l’eden pouvait être golfique… Moi je propose la lipo pour les concours d’approche et le botox pour le putting ! Comment ça, c’est n’importe quoi ? On est adulte non ? Nous voyons tous nos bides tombés, nos seins en gant de toilette, nos visages se frippent, nos conjoints vont voir si le jardin de la voisine est plus vert etc. Si notre golf nous permet de rester beau…
Pourquoi pas ?
Finalement, les golfeuses risquent de regarder différemment les gros frappeurs au drive. Vous savez ce qu’il reste à faire…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines