Magazine Rugby

Balle au sol : essence ou poison du rugby ? (Corrrespondance Popeye)

Publié le 22 octobre 2007 par Pierre Salviac

Est-ce le destin du rugby que de voir les défenses prendre le pas sur l’offensive ? A mesure que les gabaris augmentent, le jeu se ferme, le mouvement disparaît, le spectacle change. Le mondial qui vient de s’achever - sur un nouveau match sans essai, mais qui en est surpris ? - a consacré les équipes les plus dures, les plus "limites" au regard de la règle. Les moins créatives, certes, mais les plus lourdes, les plus denses, et celles qui ont su proposer une agressivité décisive sur les rucks.

Une question cruciale : l’essence du rugby est-elle le mouvement, le jeu de passes, ou bien son opposé, le jeu au sol, le choc des avants ? Blacks et Bleus, principales victimes de cette évolution, en ont payé le prix fort : pour les premiers, une défense agressive et haute a eu raison de leurs superbes initiatives. Pour les seconds, ce fut les rucks, où furent enterrés tous leurs espoirs de jeu au large et d’essai "à la Française" (concept obsolète et/ou en re-devenir).

Question sous-jacente : est-ce aux équipes de s’adapter à cette nouvelle donne, ou bien faut-il une évolution de la règle, pour plus de fluidité, favorisant de facto les équipes joueuses et spectaculaires ?

L’IRB va se pencher sur cette problématique fondamentale. Mais comment le Board peut-il intervenir sur une réglementation plus stricte du jeu au sol sans dénaturer le rugby lui-même, qu’un seul mot pourrait résumer : combat ?

Quoi qu’il en soit, ce grand débat va avoir enfin lieu.

Popeye


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Salviac 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines