Magazine Environnement

Les réfugiés environnementaux ou immigrés climatiques

Publié le 22 octobre 2007 par Fanette

Lu sur le billet de GREG et dans un des commentaires du billet Ma rencontre avec Jean Louis Borloo, cette notion inconnue Les réfugiés environnementaux ou les Immigrés climatiques.

CANBERRA, 21 juin (Flash d'Océanie)
Kerry Nettle, député Vert au Parlement fédéral australien, a présenté jeudi, pour la première fois, une proposition de loi visant à reconnaître et à mettre en place des "mécanismes" pour traiter le problème d'éventuels réfugiés environnementaux, possibles victimes à terme du réchauffement climatique et de la montée du niveau de l'Océan Pacifique.

Ce texte de loi prend la forme d'un projet d'amendement à la loi relative à l'immigration et propose la création d'une nouvelle catégorie d'immigrants, qui serait dénommée "immigrants climatiques".

L'impact du réchauffement de la planète, dont l'estimation des effets probables se fait de plus en plus précise de mois en mois et au fil des rapports et colloques internationaux consacrés à l question, met e plus en plus incontestablement en avant plusieurs pays insulaires du Pacifique.

Parmi ces atolls, certains se trouvent à Tuvalu, à Kiribati, en Papouasie-Nouvelle-Guinée (îlots Carteret, non loin de Bougainville) ou encore à Vanuatu (île de Tegua), où plusieurs villages ont d'ores et déjà dû être déplacés.

Dans ces atolls, les terres ne sont pas élevées de plus de cinq mètres au-dessus du niveau de la mer. Les responsables de certains de ces pays ont déjà demandé aux plus grands voisins de la région, en premier lieu l'Australie et la Nouvelle-Zélande, de leur fournir des assurances en matière d'accueil de ce qu'il devient de plus en plus commun d'appeler des "réfugiés climatiques".

L'Australie, jusqu'ici, a répondu en indiquant que des aides pourraient éventuellement être fournies pour reloger des populations affectées à l'intérieur du même pays, sans pour autant aller jusqu'à envisager de les accueillir sur son sol.

La Nouvelle-Zélande, de son côté, a pris des mesures provisoires en instaurant un petit quota pour cette nouvelle catégories d'arrivants, qui se prévaudraient de ces nouveaux phénomènes climatiques. Cette initiative du député Vert a été saluée par l'organisation non gouvernementale Friends of the Earth (Amis de la Terre)
Source : http://newspad-pacific.info/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fanette 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte