Magazine Culture

Desperate Housewives [4x o4]

Publié le 22 octobre 2007 par Lulla


dhbaniu9
If There's Anything I Can't Stand

Audience : 17 78o ooo.

dnesblog5starsqq3B


vlcsnap_221304

Ah !!! Très content je suis ! Excellent épisode, le meilleur de la saison. Et déjà le précédent était pas mal non plus. Pourquoi je l'ai tant aimé ? Parce que globalement, les problèmes habituels de la série ont été rêglés. Ca ne durera peut-être que cette semaine mais qu'importe, du grand Desperate Housewives nous a été offert.

Le secret de Bree n'a jamais été autant en danger. Un peu plus et tout tombé à l'eau. Le retour de Phyllis, la mère de Rex était une excellente idée même si la bonne femme est un peu lourde (Vous remarquerez que toutes les belles-mères dans DH, sans exceptions, sont de belles pourritures. Phyllis est peut-être la plus soft.) Le Bitchy Andrew nous manquait ? Qu'à cela ne tienne ! Il est de retour, bien décidé à faire chier sa mère. Cependant, au moment où Phyllis est sur le point de faire THE Revelation, on sent qu'il a peur d'être allé trop loin cette fois. Tout ça pour un scooter. Orson était antipathique ? Qu'à cela ne tienne ! On le rend drôle, ici avec ses figures sur le scooter. C'est con mais ça m'a fait marrer. On se demande pourquoi il a attendu aussi longtemps pour être drôle ! La mascarade dure depuis trop longtemps ? Qu'à cela ne tienne ! Les choses s'accélérent et Phyllis récupère Danielle dans son couvent (les bonnes soeurs ne disent rien et laissent faire ?) L'accouchement est imminent les amis. Vivement. Storyline de Bree très bien gérée, je dis bravo les scénaristes.

"I'm a cancer bitch !" Lynette très préoccupée par sa maladie, normal, en oublie Tom et les difficultés qu'il peut rencontrer à avoir une femme malade. Ca commence par du léger : Tom n'envisage pas de faire l'amour avec Lynette sans sa perruque. D'un coté c'est un peu horrible comme façon de voir les choses, comme le dit Lynette, il l'aime elle, pour ce qu'elle est, pas pour ses cheveux ou son corps et puis en même temps on se met à sa place et ça doit pas être évident. Pas que ça rende moche Lynette et que ça le fasse débander, le problème n'est pas là je crois. C'est juste qu'en voyant son crâne rasé, il a l'impression non pas de faire l'amour à sa femme mais de faire l'amour à son cancer. C'est affreux je le reconnais mais j'imagine que cest un problème qui se pose réellement dans les couples. Evidemment, on reste encore dans le léger, mais un léger aux accents plus profonds. Je pense que l'on peut maintenant faire une croix sur une présentation du cancer plus réaliste. A moins que Lynette rechutemais j'en doute.

Gabrielle se tape toujours des storylines de merde ? Qu'à cela ne tienne ! Cette semaine, on va faire en sorte que ce soit drôle et surtout que ça avance ! Eddie a des morpions donc forcément il suffit de remonter la chaîne pour comprendre que Carlos, Gabrielle et Victor en ont aussi. La scène où Gabrielle enduit le corps de Victor d'une mixture poisseusse et apparement odorante était très marrante. Tout cela nous conduit à une Eddie qui comprend enfin ce qui se trame. Cependant, on en reste sur sa prise se conscience. La colère (la très grosse colère) sera pour le prochain épisode. Il faut bien faire durer le plaisir. puis avec la multiplication des personnages cette saison, pas facile de tout caser.

Un couple gay s'installe à Wisteria Lane ? Marc Cherry va-t-il aligner les clichés ? Non ! Miracle ! Pour le moment, Bob & Lee ne sont pas trop clichés. Qu'est-ce que j'ai ri avec les interventions de Susan, plus gaffeuse que jamais ! Surtout la première scène où elle se rend compte que c'est un couple homo ! C'était très bon. Lee est un gros con, a priori. Tandis que Bob a l'air plus doux, plus gentil. La rivalité Lee et Susan n'a pas fini de nous faire rire je pense. Mike plombe un peu le truc. Je sais pas, je me mets à sa place. Il s'est marié avec Susan, il l'aime, je suppose donc qu'il aime son coté gaffeuse quelque part. Alors pourquoi ne pas rire de ses conneries plutôt que de faire la gueule ? Si je me mariais avec Susan, ce serait pour me fendre la gueule moi !

Cette chère Katherine a su s'intégrer à Wisteria Lane avec brio. Dana Delany, je la trouve excellente. Le mystère n'avance pas vraiment. Un coup pour rien. Comme souvent dans DH, quand un personnage important d'un mystère arrive, il meurt peu de temps après. On a mille exemples sous le coude. La tante Lily, qui habitait avec Katherine et Dylan il y a bien longtemps dans le quartier, est donc complice de ce qui s'est passé dans l'ancienne chambre de Dylan et sur son lit de mort, elle exprime beaucoup de remords et aimerait avouer à sa petite nièce ce qui s'est vraiment passé, au cas où ça lui éviterait l'enfer ! Manque de pot Katherine veille toujours et Lily va mourir sans rien avouer. Si ce n'est que quelques secondes avant de mourir, elle a la miraculeuse idée d'écrire sur un petit papier ce qu'on suppose être ses confessions. La probabilité pour que Dylan tombe sur le papier me paraît bien faible mais bon. Cette scène où Dylan joue du violon tandis qu'en parallèle sa grande-tante agonise était formidable. Très dramatique comme j'aime.

vlcsnap_220894


// Bilan // La période noire de DH semble définitivement faire partie du passé. Ce début de saison 4, et cet épisode en particulier, est excellent et me redonne confiance en la série qui m'avait pourtant tant déçu la saison dernière. Comme quoi, il faut toujours garder espoir !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte