Magazine Politique

La belle farce de Doris Lessing

Publié le 23 octobre 2007 par Alain Ayache
Il a fallu attendre ses 88 ans pour que le jury du Nobel se décide à couronner l'œuvre de Doris Lessing. Une écrivaine à l'humour féroce. En 1981, déjà célèbre, elle décide d'envoyer à son éditeur son nouveau roman, mais sous le pseudonyme de Jane Sommers. Il fut refusé, jugé "détestable". D'autres éditeurs, à leur tour, le trouvèrent "déprimant". Finalement un éditeur français, Ivan Nabokov, reconnaît en Jane Sommers Doris Lessing et le publia. Son commentaire fut alors : "j'ai voulu vérifier que seul le succès attire la reconnaissance et le succès. Ceux qui se targuent d'être experts de mon œuvre ne reconnaissent même pas mon style." Voilà une femme célèbre qui ne se prend pas au sérieux.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alain Ayache 975 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines