Magazine France

Au MoDem… bug démocratique ?

Publié le 23 octobre 2007 par Marc Vasseur
  Référencé par certains comme représentant de la social-démocratie nordique, il n’est pas nécessaire de rappeler que je regarde avec un intérêt certain les évolutions du MoDem de François Bayrou.   Et je dois reconnaître que ses interventions sont généralement fortes à propos et intelligentes sans jamais verser dans la caricature… bref, pour moi c’est une voix importante en ce temps de disette politique... Seulement, le leader n’est pas tout et je m’interroge à la lecture des voix discordantes sur le déficit démocratique que semble connaître le MoDem.   Qu’on ne se méprenne pas, je ne suis pas là pour donner des leçons de démocratie interne à ce mouvement en construction…  adhérant du PS, ce serait un comble… mais dans la perspective des municipales, le processus de désignation des têtes de liste me semble particulièrement important notamment pour asseoir une réelle visibilité sur le fonctionnement interne de cette nouvelle structure partisane.   Si je peux comprendre que cet exercice n’est pas forcément facile pour une formation émergente avec la cohabitation de nouveaux adhérents et ceux plus aguerris aux arcanes des jeux politiques internes… propre à chaque formation… d’autres signaux semblent plus inquiétants et témoignent d’une réelle difficulté pour poser les bases d’un fonctionnement ouvert, en phase avec les aspirations du citoyen ancré dans les réalités du XXIème siècle.   Il est vrai que ma vision est immanquablement minimale avec comme seuls référents, les blog de Luc Mandret, de Farid Taha (qui a annoncé son départ du modem) de Quitterie Delmas ou de mon ami Denis Vinckier et la presse.   Il apparaît néanmoins que cette question de la démocratie  interne est cruciale pour l’avenir du MoDem et bien plus qu’on ne le pense… François Bayrou a été porteur d’une espérance… le nier serait un peu ridicule… et plus particulièrement sur la pratique du pouvoir… et je ne doute pas un instant que les citoyens et les nouveaux militants du MoDem ont une attente particulièrement forte dans ce domaine.   D’ailleurs le PS est un exemple parlant dans cette incapacité consciente ou inconsciente (vous connaissez mon point de vue sur cette question) à accueillir le flot de ses nouveaux adhérents.   Si il s’avérait que cette attente était déçue, j’ai bien peur que les seuls gagnants soient l’abstention et une forme de populisme désabusé et les cyniques de droite et de gauche… trop heureux de pouvoir accentuer une forme de bipartisme à l’américaine… et je ne suis pas certain que cette ce dernier soit le mieux « placé » pour favoriser l’expression et la participation citoyenne… l’abstention chronique et abyssale du système américain est là pour en témoigner… analyse à la petite semaine… oui peut être mais je reste persuadé que le bipartisme concours à cela…   Chers amis du MoDem, votre responsabilité est grande pour les prochaines années… ne ratez pas cette marche essentiel de la démocratie interne !!!! Et ce qui est vrai pour le MoDem l’est tout autant pour le PS… avec une difficulté supplémentaire… le Parti Socialiste est un parti de notables (cf Michel Rocard « Si la gauche savait »)…   A bon entendeur… bonne journée.  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine