Magazine Humeur

5 minutes pour la planète bis. Bof !

Publié le 23 octobre 2007 par Namiride

Nous l’avions fait le 1 février 2007, voilà que l’on repart pour un tour d’extinction des lumières et tout autre élément électrique dans la maison. (Cf. les articles “5 minutes de répit pour la planète : C’est aujourd’hui” et “Résultat de l’opération “5 minutes de répit pour la planète”

A l’époque nous étions plein d’enthousiasme devant cette idée. Il faut bien avouer qu’aujourd’hui nous le sommes moins. L’idée provient de plusieurs Organisations Non Gouvernementale qui tentent ainsi cette fois de mettre la pression sur le Grenelle de l’Environnement. Mais pourquoi “faire pression” ?

Mis à part le fait de rajouter de nouvelles taxes il semble cette réunion ne proposera rien de très concluant. Pire même cette opération de communication gouvernementale française est une goutte d’eau saumâtre dans l’océan de pollution planétaire.

Et on est tout content de nous rebattre les oreilles avec les biocarburants (qui font donc par effet mécanique augmenter le prix des produits agricoles. Faire rouler des bagnoles avec des matières premières comestibles pendant que des gens en bas même de chez nous crève de faim, cela ne vous choque pas ?), les ampoules basses consommation…

Tiens les ampoules basses consommation, parlons-en ! L’Alliance pour la planète qui rassemble 70 associations (prévention écologique de l’environnement) appelle les Français à “changer au moins une ampoule à incandescence par une ampoule à basse consommation” (et à un prix toujours exorbitant en achat immédiat pour le SMICARD de base). Or de nombreux scientifiques dénoncent les ampoules à basse consommation comme productrices d’ondes électromagnétiques relativement dangereuses !

Bref comme pour les biocarburants, comme remplacer une connerie par une autre encore plus énorme.

Lors de la dernière opération, durant cette coupure de 5 minutes, le Réseau de transport d’électricité (RTE) avait observé une baisse de la consommation d’électricité, représentant 1% de la consommation totale française. C’est donc bien une goutte d’eau à l’échelle de la France, et une poussière à l’échelle mondiale a laquelle nous ne nous associerons pas cette fois, car décidément la planète vaut mieux que des mesures gadgets ou symboliques. (Namiride)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Namiride 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines