Magazine

Shortbus

Publié le 23 octobre 2007 par Narcys

Bande annonce Shortbus
envoyé par GayClic
John Cameron Mitchell le realisateur de HEDWIG and The Angy Inch et producteur exécutif de TARNATION, deux chefs-d'oeuvre du cinéma mêlant décadence du politiquement correct et émotions, présente SHORTBUS au Festival de Cannes en 2006. Pitch : des New Yorkais en proie à leurs émotions et leurs désirs sexuels se cherchent, tentent de communiquer, se retrouvent, tous, dans un endroit appelé SHORTBUS. Un lieu où tout se vit en dehors des normes : sexualité, politique, rencontres, amitiés. L'on suit ainsi la vie d'un couple gay composé d'un amoureux transi et d'un dépressif abîmé par la vie, tous deux observés par un étrange voyeur dans l'immeuble d'en face; une sexologue mariée qui court après son 1er orgasme; une jeune prostituée SM un peu trashy cherchant désespérément à communiquer avec les gens de son espèce et un travesti en maître du Shortbus pas si claire que ça dans ses désirs... On rit, beaucoup, on est ému aussi, parce qu'on s'émeut forcément de voir se chercher, se frôler, s'aimer des êtres si proches de nous-même, et enfin, on aime ce film pour ce cadeau de simple humanité au-dela du politiquement correct ou incorrect. A noter : le réalisateur n'as pas défini de scénario avant d'embaucher ses comédiens, mais il a embauché des comédiens désirant parler de sexualité et a monté le film avec eux durant 3 années... Les scènes de sexe ne sont pas simulées, ce qui en fait un film interdit au moins de 16 ans. Mais il s'agit de sexe, purement et simplement, pas de vulgarité, ou de pornographie. Juste du sexe, à 2, à 3, seul, à plein. Un film drôle, touchant, nature, percutant. Définitivement humain.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Narcys Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte