Magazine Environnement

Jaziri, fin…

Publié le 23 octobre 2007 par Lawrence Desrosiers
La Presse Canadienne
Montréal

L'Agence des services frontaliers du Canada a tenu à faire le point sur les circonstances entourant l'expulsion, lundi, de l'imam montréalais d'origine tunisienne Said Jaziri, qui est maintenant de retour en Tunisie. Celui-ci disait avoir été maltraité par les agents canadiens lors du vol l'ayant mené chez lui.
Un porte-parole de l'Agence a expliqué que M. Jaziri n'était ni attaché ni menotté durant la première partie de son transport sur un vol nolisé privé, qu'il avait été examiné par un médecin qui l'avait déclaré en bonne santé avant son départ et qu'il était souriant et collaborateur.
Cependant, lors d'une escale au Portugal, M. Jaziri a demandé d'aller aux toilettes. Lorsqu'il s'est retrouvé dans un espace public où étaient de nombreux autres voyageurs, l'imam se serait laissé choir au sol, se plaignant à grands cris de douleurs et refusant d'aller plus loin.
Le porte-parole de l'Agence a indiqué que les quatre agents qui l'accompagnaient, trois hommes et une femme, ont alors dû le menotter, le relever et le ramener à bord de l'avion.
De retour dans l'appareil, Sait Jaziri serait redevenu collaborateur et même souriant.
Il a toutefois recommencé le même genre de manège une fois revenu dans un espace public, cette fois en Tunisie. Les agents canadiens ont alors demandé à un médecin de l'examiner avant de le livrer aux autorités locales et ce dernier n'a remarqué aucune lésion, à l'exception des marques laissées par les menottes.
P.-S. : Force est d’admettre que le Canada n’a pas perdu un grand citoyen avec le départ de monsieur Jaziri. Imam lui? Je dirais plutôt comédien…
Lo x

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine