Magazine

Le panier de crabes…

Publié le 01 novembre 2009 par Lawrence Desrosiers

L’Afghanistan est le cauchemar des pays occidentaux et il sera leur enfer si ceux-ci ne se décident pas à le quitter définitivement. Il n’y a rien à faire là bas, à part d’y perdre les vies précieuses de nos jeunes soldats et aussi nos dollars. L’Afghanistan est pollué par la corruption, la malhonnêteté et la trahison.

Les dernières élections ont été une tricherie éhontée à l’avantage d’Hamid Karzai, la marionnette des Occidentaux, un « mange dollars » de la pire espèce. Tout le monde est achetable dans ce pays rocailleux, réputé pour fournir l’opium à l’occident depuis des lunes. Les chefs de guerre, leurs subalternes, la police afghane, tous sont corrompus. L’argent est le nerf de la guerre, il coule à flot et enrichit toujours les mêmes.

Plusieurs pays depuis presque un siècle s’y sont cassé les dents. L’OTAN est en train d’y péter sa dentition jusqu’aux racines. Seuls l’orgueil et la peur de perdre la face aux yeux du monde font que le melting pot de soldat de l’OTAN y œuvre encore.

Que le président américain, Barak Obama, refuse d’envoyer plus de soldats est le plus grand indicateur de ce que j’avance.

Un jeune soldat canadien y a perdu la vie encore dernièrement. Ramenons nos troupes, n’investissons plus une seule de nos vies ni un seul de nos dollars, laissons ces gens vivre à leur façon. Pourquoi imposer notre façon de faire aux autres? Aucun Afghan n’est venu ici nous imposer sa façon de faire.

Commençons par aider nos pauvres, nos démunies, nos itinérants. Je préfère courir le risque avec nos gens, même si l'on rate notre coup; ici au moins, on ne perd pas de soldats.

Alors, Harper, prend une décision courageuse, met fin à cette guerre perdue d’avance. Sois humain et intelligent, pour une fois.

Panier de crabes : Normalement, dans une équipe soudée, il y a ce qu'on appelle « un esprit d'équipe », tous les membres travaillant main dans la main pour construire ensemble leur projet. Et puis il y a le panier de crabes, une équipe où il n'y aucun esprit, sauf du mauvais esprit, celui de nuisance envers ses camarades, souvent caché sous une façade de bonne entente, comme on en trouve dans certaines entreprises ou dans certains partis politiques. Le panier de crabes est aussi le royaume de la peau de banane, de la rumeur assassine et de l'ambiance détestable. C'est par allusion à ce panier ou ce casier où les « pêcheurs » de crabes les entassent et où les pinces menaçantes grouillent, donnant l'impression qu'ils cherchent à s'entredévorer, que cette expression est née au cours de la première moitié du XXe siècle.

Lo x


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte