Magazine France

L'ayatollah Lagarde lapide les 35 heures

Publié le 23 octobre 2007 par Nico2312
Pendant que Nicolas Sarkozy, tel un Jacques Chirac moyen, vend des TGV au Maroc, sa ministre de l’Economie, de passage dans son pays d’adoption – les Etats-Unis –, vante les mérites du gouvernement qui va rien de moins, selon elle, que "changer la psychologie des Français face au travail". Venant de quelqu’un qui peu après sa prise de fonctions affirmait qu’il était temps "d’arrêter de réfléchir et de commencer à travailler", on est en droit d’être inquiet.
Christine Lagarde s’est dans un premier temps enorgueillie du fait que le mouvement de grève dans les transports "était moins fort vendredi et moins fort encore samedi" que jeudi en y voyant le signe que les Français soutiennent plus que jamais la politique de Nicolas Sarkozy élu "à une très large majorité" et dont "le mot rupture était au coeur de son programme" (y compris au niveau de sa vie privée…). Sans vouloir polémiquer avec la locataire de Bercy, peut-être que la grève était moins forte vendredi et samedi que jeudi, pour la simple et bonne raison que mis à part SUD et FO, tous les syndicats, y compris la CGT très majoritaire à SNCF, n’avaient déposé qu’un préavis de grève de 24 heures pour le 18 octobre…
De même, la ministre des Finances explique : "on croit que les Français sont paresseux. En fait ils sont extrêmement productifs, si l'on calcule sur une base horaire". Les Français seront heureux d’apprendre que Christine Lagarde les défend contre les calomnies de ce "on" qui visiblement, et contrairement à elle, ne les aiment pas. Mais plutôt que d’avouer que cette très haute productivité, reconnue pas toutes les instances internationales dont le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles ne sont pas gauchisantes, est l’une des conséquences des 35 heures, la ministre préfère rester confite dans son dogmatisme en ajoutant que "la semaine de 35 heures c'est un peu un problème". Heureusement, "la priorité du gouvernement cet été a été de faire que le travail rapporte, d'où notre décision de défiscaliser les heures supplémentaires".
Et la ministre d’oser un superbe : "c'est une première pierre lancée aux 35 heures, et nous allons continuer". Oh oui, alors lapidons les 35 heures aussi indignes et criminelles que les femmes adultères !!!
En plus rien ne vaut un bon caillassage pour marquer les esprits afin de "changer la psychologie des Français" !!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nico2312 387 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte