Magazine People

La merguez party un jour… sans retour

Publié le 03 novembre 2009 par Necroblog

René

Un titre bien alambiqué, mais en ce moment, c’est l’hécatombe dans les boyz band… Tout d’abord René, des Musclés (ndlr. aussi connu dans le milieu sous l’appelation « Band Mou »), qui derrière ces lunettes (ndlr. petite indication subtile pour nos lecteurs ayant un doute sur son identité : ce n’est pas le nain, ni le moustachu… bref le gars dans le fond que personne ne remarque) a claqué dans l’indifférence générale.

Après ses années passées au Club Dorothée, il avait su maintenir son image de musicien raté, allant de village en village jouer de son saxo, préférant faire fonctionner ses poumons que ses biceps… grave erreur, c’est l’organe le moins stimulé durant tant d’années qui lui aura fait défaut…

Ah, fourbe rupture d’anévrisme,
toi qui valorise le pessimisme,

emportant par surprise sur ton passage
tu n’as pas de limite d’âge. – Dans Ôde au décès d’Emile Fassondemourir.

Flexion, extension, élimination!

Filip

Jusque là, nous avions su garder notre flegme britannique, René n’étant après tout qu’un élements secondaire des Musclés (Framboisier aurait pu nous tirer quelques larmes). Et, comme si la Mort voulait nous éveiller en nous un brin de compassion, elle décida de frapper là où ça fait mal… propulsant Filip des 2Be3 au rang d’élu du Nécroblog par la voie rapide (et non la royale comme bien d’autres candidats qui attendent patiemment que le cancer les ronge).

Il passait le plus clair de son temps à balancer entre « Partir un jour » et « Don’t say goodbye ». L’indécision n’avait que trop durée, il était temps de montrer que, lui, était un homme (avec un petit H et un petit QI), un vrai (ndlr. ceux qui verraient ici une allusion déplacée sur les chemins suivis par ses deux compagnons de scène… sont dans le vrai). Mais tout le monde ne peut maîtriser l’art du suicide en douceur. Heureusement ses amis people étaient là  et c’est lors de son passage à « Je suis une célébrité sortez moi de là » que Loana et Richard Virenque lui auraient inculqué ses connaissances pharmaceutiques…

Ta rédaction au corps imberbe.


© Rédac Chef pour A qui le tour ? Le nécroblog anticipatif. 2009. | Permalien | Pas de commentaire
Tags : dorothée, Filip, Loana, René, Richard Virenque, Rupture d'anévrisme, suicide


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Necroblog 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine