Magazine Société

Coup de boule, Diam’s, la rappeuse qui surfe sur l’Islam…

Publié le 03 novembre 2009 par Philippejandrok

Après avoir défendu les valeurs de la femme, la chanteuse Diam’s qui se voyait en pourfendeur de l’égalité des sexes, décide de porter le voile en se convertissant à l’Islam.

Drôle de défense à un moment où sa carrière n’est plus au zénith du succès qu’elle a connu, on a même le sentiment qu’elle aurait pu percevoir une aide de la communauté musulmane pour devenir ainsi un tel porte parole.

Après avoir porté des jeans impliquant l’émancipation de la femme, la voilà qui se voile la face. Mais le plus « drôle » est encore à venir.

Dans le dernier numéro du journal Closer, s’affiche en gros titre :

- Aziz, son nouveau mari depuis à peine quelques semaines, serait en fait déjà marié à une autre femme !

Le nouveau mari de Diam’s est donc toujours marié à Farah, une jeune femme brune de 26 ans, ce qui montre à quel point il méprise la Loi Française car, aujourd’hui, la polygamie est toujours interdite sur le territoire français et qu’il ne peut s’octroyer le droit de pratiquer une Loi Musulmane à la législation d’un pays laïque, à forte majorité chrétien. Nous sommes là dans une situation de respect pure de la loi et des coutumes d’un pays qui se trouve bafoué de la plus méprisante manière.

Mais le législateur a le devoir de gérer cette situation, je ne fais que pointer du doigt une réalité fort désagréable pour la France à l’heure où l’Identité Nationale pointe le bout de son nez sous les couleurs de la Droite et de l’Extrême Droite qui ne vont pas se gêner pour se servir d’un tel sujet pour justifier leur campagne de racisme larvé.

Sans parler de cette jeune femme pas seulement trahis, mais ridiculisée et traînée dans la boue par un homme qui ne semble pas avoir d’honneur. Que son mari en aime une autre, cela arrive, qu’il couche avec cette autre en étant toujours marié, passe encore, cela arrive également, mais qu’il se marie une seconde fois tout en restant marié, il y a là un véritable cas de conscience moral et juridique.

Farah qui a découvert la nouvelle par hasard déclare, toujours dans Closer :

- Une amie m'a appelée. Elle avait vu Paris Match et m'a dit « Diam's s'est convertie à l'Islam et sur les photos à côté d'elle, il y a un homme qui est le portrait craché de ton mari (...) » La veille encore, c'était un dimanche, on avait fêté les 30 ans d'Aziz. On avait organisé un anniversaire en famille avec notre petite fille de 4 ans. Le soir, il est sorti, il m'a dit qu'il allait fêter ça avec des amis… C'est mon mari et le père de ma fille. On continue à se parler et à se voir…

Évidemment, Farah n’est pas une star et elle n’a pas le portefeuille, ni la popularité de la jeune musulmane Diam’s, elle travaille dans un centre pour ado, et gagne sa vie péniblement.

Prenant son courage à deux mains la jeune femme s’est rendue chez la vedette à Neuilly pour comprendre. Hier, elle était mariée, à présent elle apprend que son mari en a épousé une autre et elle n’était même pas conviée à la noce ? Quelle faute de gout de la part du jeune couple, franchement, on peut être une vedette et manquer totalement d’éducation, selon, bien sûr, les informations fournies par Closer qui restent à vérifier.

- Elle est descendue, elle était en survêt' (...) Je lui ai dit 'je suis la femme d'Aziz. On a une fille ensemble et si tu es vraiment convertie à l'Islam, tu ne peux pas séparer un couple. Si tu respectes la religion musulmane, tu ne peux pas épouser un homme sans avoir eu le consentement de sa première épouse. Elle m'a dit : pas de problème si il est marié, je lui pardonne.

Wouahou ! Diam’s est une femme pragmatique, mais elle aurait également menacée Farah :

- Elle a commencé à toucher mon visage, j'ai eu peur (...) Aziz est arrivé au même moment en voiture et n'arrêtait pas de lui dire 'arrête, calme toi'', avant de lancer un : Dégage ou je te mets un coup de boule (...) j'espère que tu n'es pas enceinte de lui.

Je n’ai jamais cru aux histoires d’amour dans la violence, et si l’on est capable d’agir de la sorte avec l’une, c’est que l’on peut agir ainsi avec d’autres. Prenez garde Aziz le Polygram, heu, pardon, le polygame, on ne sait jamais, un coup de boule d’une bonne musulmane, ça peut faire très mal, même si c’est une femme et qu’elle s’appelle Diam’s…

Souvenez-vous de Zidane :

- Coup de boule, coup de boule, Zidane il a frappé, Zidane, il a cogné…

Nous vivons une époque formidable…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 11422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine