Magazine Juridique

Un nouvel opérateur mobile, un nouveau concurrent, un consommateur ravi ?

Publié le 03 novembre 2009 par Gerardhaas

78670-45baL’obtention d’une nouvelle licence de téléphonie mobile, dont Free Mobile est l’unique candidat, fait trembler ses concurrents et réjouit les utilisateurs de mobile qui devront toutefois attendre 2011 avant de constater un effet quelconque sur leurs factures.

Depuis, le 29 octobre 2009, Free mobile est le dernier candidat à l’obtention de la quatrième licence d’opérateur de téléphonie mobile, l’ARCEP statuera sur cette candidature d’ici la fin d’année.

Le chemin ne sera pas aisé. Outre les mesures techniques à rendre opérationnelles, Free mobile devra lutter contre la convoitise des opérateurs en place de conserver leurs parts de marché, rappelons que SFR, Bouygues télécom et Orange avait été condamné pour entente. En effet, Bouygues Télécom aurait déjà déposé des recours devant le Conseil d’Etat et Orange devant les autorités européennes.

Ses concurrents sont d’autant plus méfiants que ce candidat souhaite faire application d’un véritable jeu de la concurrence en annonçant une forte réduction des forfaits mobile, sa réputation le précédent en matière de fournisseur d’accès Internet.

Si Free mobile s’impose, les trois opérateurs existants devront s’aligner, les consommateurs ne pouvant que s’en réjouir surtout dans un contexte économique actuel difficile.

Toutefois, Free Mobile devra faire face à son retard sur ces concurrents notamment en ce qui concerne la 3G, non comprise dans la licence. Elle devra alors couvrir par ses propres moyens le territoire français pour en faire bénéficier ses clients. Il n’est pas sans rappeler que l’installation d’antenne fait l’objet d’un contentieux en expansion souvent à l’initiative de riverains. Mais, ce potentiel futur nouveau arrivant pourrait utiliser les Femtocells (des antennes-relais en miniature) potentiellement intégrable dans la sixième version de la Free Box.

Il n’en demeure pas moins que l’entrée d’un nouvel arrivant dans le marché de la téléphonie mobile est un grand risque pour Free (groupe Iliad) lorsque l’on sait combien il avait été difficile pour Bouygues télécom de faire sa part de marché et atteindre la rentabilité face à Orange et SFR.

Alors que Bouygues Télécom avait mis 7 ans à obtenir plus de 20% de parts de marché, seuil de rentabilité dans ce secteur, Free estime pouvoir l’atteindre en captant seulement 5% de part de marché soit entre 2 et 3 millions de clients au forfait. Free profitera certainement de sa position privilégiée en tant que fournisseurs d’accès Internet pour conquérir une clientèle aux mains des opérateurs traditionnels. Toutefois, ces derniers avaient déjà anticipé cet aspect, Bouygues Télécom vient en effet de lancer sa B-Box.

Mais Free serait capable, selon les pronostics de proposer une offre Internet, Fixe, TV, Mobile pour 29,90 euros, de quoi faire frémir l’ancien cartel !

Sources : 

  • Que changera la quatrième licence de téléphonie mobile ? LEMONDE.FR 30.10.09 – voir le document
  • Abonnement, prix, services… le nouvel opérateur en six questions M.-C. R. – voir le document
  • Le site de lCI – voir le document
  • Le site de l’EXPANSION – voir le document

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerardhaas 406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine