Magazine Maladies

Solutions proposées pour accélérer le programme de vaccination

Publié le 03 novembre 2009 par Suzanneb

Diverses mesures correctives sont envisagées pour accélérer le programme de vaccination contre la grippe A(H1N1)

La Coalition des médecins pour la justice sociale propose diverses avenues…

La Coalition des médecins pour la justice sociale: Accélérer le programme de vaccination

MONTRÉAL, le 3 nov. /CNW Telbec/ – Le retard dans le programme de vaccination risque d’avoir des effets néfastes sur la population du Québec. Pour cette raison, la Coalition des médecins pour la justice sociale propose des mesures correctives:

  1. Acheter sur le marché international tous les vaccins nécessaires pour compléter les vaccinations dans les prochaines deux semaines.
  2. Respecter la séquence des vaccinations.
  3. Inclure dans le programme de vaccination les personnes de plus de 65 ans atteintes d’une maladie chronique.
  4. Créer des équipes mobiles de vaccination pour vacciner dans les cégeps, les centres universitaires, les écoles et les garderies
  5. Nos représentants canadiens doivent influencer leurs homologues aux É.U. afin qu’ils utilisent le vaccin avec adjuvant pour libérer plus de vaccins sur le marché mondial. [c’est moi qui souligne]

CNW Telbec - La Coalition des médecins pour la justice sociale: Accélérer le programme de vaccination – 3 novembre 2009

Valérie Gaudreau – Le Soleil – 30 octobre 2009

Pas question de vacciner en cabinet

(Québec) Des médecins de famille remettent en question la stratégie du gouvernement de vacciner la population dans des grands centres. Une coalition va jusqu’à demander au ministre Bolduc de permettre la vaccination en cabinet. Une option irréaliste, répliquent les autorités.

La Coalition des médecins pour la justice sociale est ferme : Québec peut encore revenir sur sa décision et permettre à des médecins de famille de vacciner leurs patients réguliers, comme c’est le cas pour la grippe saisonnière.

«L’idée n’est pas de reculer, mais d’être flexibles. Avec les circonstances qui changent, on peut s’adapter», indique le Dr Paul Saba, président de la Coalition.

(…)

Le Dr Poirier fait en outre valoir que ce ne sont pas tous les Québécois qui ont un médecin de famille et que les vaccins fournis par GlaxoSmithKline arrivent en boîtes de 500 et doivent être utilisés en 24 heures. Les distribuer dans plusieurs endroits mettrait en danger leur conservation.

Lire la suite de cet article sur cyberpresse:

Le Soleil – Pas question de vacciner en cabinet - 30 octobre 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzanneb 1338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines