Magazine High tech

Epic Mickey : Warren Spector s'exprime

Publié le 03 novembre 2009 par Livegen
Epic Mickey : Warren Spector s'exprime

Warren Spector, futur petit Papa Noël des "nostalgeeks" ? C'est en tout cas ce que laisse entendre les déclarations du bonhomme au site anglais 1up, dans lesquelles il confirme une grande passivitié durant ces dernières années afin de mieux préparer l'avenir.

Et quel avenir, mes amis... 

"Je ne fais rien qui ne soit pas extensible et je ressentirais certainement la désagréable impression de n'avoir pas achevé mon travail si nous ne pouvions faire d'autres jeux dans cet univers avec ces personnages. Dans ma tête, j'en ai déjà deux autres de prévu. Dans le monde réel, ces jeux n'ont pas encore été approuvés et qui sait s'ils sortiront un jour. J'avais prévu également de faire de Deus Ex une trilogie et vous voyez où ça m'a mené."

Mais ce n'est pas tout, Warren Spector en a encore dans ses cartons :

"Vous savez, pas une semaine ne passe sans que je ne fasse pression sur Graham (NDLR : Graham Cooper, l'actuel directeur général de Disney Interactive Studios) ou sur n'importe qui d'autre pour qu'on me laisse faire une suite à Duck Tales, mais d'ici là nous verrons bien ce qui se passera."

Le créateur de Deux Ex, s'est également laissé aller à quelques confidences sur Epic Mickey. Tout d'abord, le jeu ne prendra pas en compte (à l'opposé du prochain Zelda) le Wii MotionPlus, puisque Warren l'envisagerait plutôt pour une éventuelle suite :

"Notre but est de veiller à ce que le Wii MotionPlus n'entrave pas le plaisir de jouer. Je suis très intrigué par ce périphérique et si nous arrivons à faire plus de jeux qui utilisent cette technologie, j'aimerais m'amuser avec. J'ai quelques idées au sujet d'une utilisation du Wii MotionPlus mais pas pour ce jeu." 

Et si Warren Spector refuse les faveurs du dernier périphérique de Nintendo (mais aussi celles de la Balance Board) pour son Epic Mickey, il reste toutefois "ouvert" à toutes les autres propositions même lorsqu'elles émaneraient du nouvellement célèbre, Wii Vitality Sensor. En effet, en réponse à une plaisanterie du journaliste qui rapportait les dires de joueurs pensant que le Vitality Sensor aurait sa place dans le jeu, Warren répond de cette manière : 

"Vous savez, maintenant que vous le mentionnez ... (marquant une pause) On ne sait jamais. Nous avons encore tout le temps."

Pour finir, le journaliste a posé la question que chaque personne s'étant un tant soi peu intéressé au jeu et surtout aux premiers artworks eut envie de poser à Warren Spector : "Pourquoi une telle différence entre les artworks et les premières images officielle du jeu ?". Voici sa réponse :

"Il y a, à mon avis, plusieurs raisons à cela. J'ai une grande croyance en le fait qu'on ne peux savoir où se trouve une ligne qu'en la franchissant. Il y a des limites dans tout projet et dans tout projet il existe une boîte créative. Pour la plupart de mes jeux, je crée cette boîte et l'équipe sélectionne et trie ce qu'il y a dedans. Dans le cas présent, il y a la boîte créative que j'ai imaginé et celle de Disney qui recouvre la mienne. Je sais où sont mes limites, mais je ne sais pas où sont celles de Disney. J'ai crée beaucoup de trucs volontairement provocants et dépassant cette limite. J'ai été trop loin - ou pas ? C'est à vous de me le dire. Donc, cela me force soit à accepter la confrontation soit à prendre une décision. Une partie de ce que vous avez était au-delà de la limite et j'en ai tiré quelque leçon. J'avais aussi quelques idées de design trop précoces et finalement peu utiles. Mais, beaucoup de ces choses que j'ai imaginé sont encore dans le jeu et je ne vous dirai pas quoi."    

Warren Spector confirme à demi-mot  la limite imposée par Disney et rassure en même temps. Et vous, qu'attendez vous encore de cet Epic Mickey ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livegen 860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte