Magazine Culture

Heroes : 2.03 Kindred

Publié le 21 octobre 2007 par Nicolas Dumont

heroes10            Diffusion originale : 08/10/2007

            Chaîne : NBC

            Audience : 10,91 millions

         Sylar en photo ? Oui. Une illustration tout à fait appropriée car le voilà qui fait son grand comeback tout comme Nikki et Micah. Trois retours et une intrigue qui commence à s'accélérer un peu. Tout bon ça.

          Sylar Puisqu'il nous fait l'honneur de revenir, commençons par lui. Le voilà de retour après s'être fait battre de manière ridiculement facile lors du final de la saison 1. Cela n'étonnera personne qu'il ne soit pas réellement mort. Ce qui est plus étonnant, c'est de le retrouver affalé sur un transat sur une plage paradisiaque en compagnie d'une femme aux courbes généreuses et attirantes. Des courbes que l'on peut analyser pour la première fois de si près mais que l'on avait déjà aperçues auparavant. De qui s'agit-il ? De la charmante Candice. Suffisamment charmante pour créer l'illusion qu'ils sont sur une île exotique alors qu'en réalité, Sylar est en train de souffrir et d'essayer de se remettre des multiples opérations qu'il a dû subir. Le problème, c'est que l'ancienne terreur de la série n'en mène plus très large maintenant qu'il a perdu tous ses pouvoirs. Un Sylar gentil qui se reconvertit ? J'en ai eu bien peur à un moment. Heureusement, il retrouve bien vite son côté maléfique et tue Candice pour absorber son pouvoir. Faut dire que ça peut être bien utile de créer n'importe quelle illusion. Le hic, c'est qu'il n'arrive pas à chopper ce pouvoir là non plus. Totalement décontenancé. Un Sylar sans pouvoir, c'est comme un Squall sans jeu de mots. Une carcasse vide de toute vie. Hâte de voir son évolution. Un retour réussi. Et parce que l'on est content de le retrouver, voici une vidéo reprenant chacune de ses scènes :

         Claire et West  Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour assister à ce que l'on voyait venir depuis biiiien longtemps : le baiser entre Claire et West. Prévisible, hâtif, sans émotion. En un mot : dispensable. C'est sûr que ça rapproche de se révéler à l'un l'autre son petit secret si dur à porter. "Hooo tu sais te régénérer ? Ben moi je sais voler. Regarde." S'en suit une envolée main dans la main dans les airs. Une scène à la Peter Pan de bas étage, totalement kitch et ridicule. Je suis dur, oui, mais j'ai trouvé cela tellement gnan gnan. Ca ne doit pourtant pas provenir de Claire que j'aime beaucoup mais plutôt de l'autre hélicoptère sur pattes. La seule partie intéressante était Claire qui découvre des marques dans le cou de West. Des marques provenant d'un enlèvement dont il a été victime quelques années auparavant. Un enlèvement tout à fait similaire à celui subi par Parkman entre autres lors de la saison 1. Il a donc lui aussi été victime de la compagnie. Ca risque de créer des tensions entre Claire et son père. Le regard qu'elle lui jette à la fin en dit long.

         Peter  Totalement déboussollé et ne sachant plus qui il est, le voici désormais obligé de faire le sale boutot d'une bande de malfrats pour récupérer une boîte contenant des infos sur lui. La cible ? Un convoi sécurisé à la sortie d'un match de foot. On en profite pour glisser encore une fois une petite scène avec Peter torse nu. Bah oui, il pouvait pas essayer de faire une boule d'énergie avec une chemise. A croire qu'il touche des subsides par teton montré. Quoiqu'il en soit, il fait ce qu'il a à faire et récupère la boîte en question. Une boîte qu'il n'a maintenant plus envie d'ouvrir, ayant peur de découvrir sa véritable identité. Tout ça pour faire durer un peu les choses car soyons honnêtes, n'importe qui dans la réalité se jetterait sur cette boîte, empli d'une curiosité non contenue. Pa ici. Il s'offre même le luxe d'embrasser la femme de la bande. Pourquoi pas. On le sentait venir depuis longtemps de toute façon. La partie la plus intrigante reste le fameux symbole qui apparait l'espace de quelques seconde sur son bras. Le fameux symbole du nouveau méchant de la saison non ?

         Nikki et Micah   Deuxième grand retour de l'épisode. Ils ne me manquaient et pourtant, je dois reconnaître que leurs scènes n'étaient vraiment pas ennuyantes. Nikki va confier son fils à une femme habitant la Nouvelle Orléans. Une femme qui fait froid dans le dos. Au vu de la musique mystérieuse qui accompagne cette scène, nul doute que cette personne n'est pas anodine. Nikki, quant à elle, passe un coup de téléphone au type d ela compagnie. Elle est prête à l'aider s'il l'aide à la soigner. La soigner de la fameuse maladie qui touche les Heroes ? Et quel service va-t-elle devoir rendre en contrepartie ? Nikki a en tout cas toutes les chances de ne plus m'énerver cette saison, sa storyline semblant bien plus intéressante.

        Maya et Alejandro   Rien de nouveau. Il serait grand temps qu'ils arrivent à destination. Ils sont même plutôt bêtes puisqu'ils volent une voiture en face d'un policier. Alejandro se fait attraper et mettre en prison. Seule solution pour Maya : le sortir de là en usant de son pouvoir. Autant lors de l'épisode précédent, on pouvait croire à une réaction incontrôlée face à la situation de détresse, autant cette fois-ci, on sent que c'était voulu. Alejandro répare encore une fois les pots cassés et fait revenir tout le monde  la vie en nettoyant leurs jolis yeux.Pas très novateur et passionnant tout ça.

         Hiro   Pas mal trouvéé l'idée d'avoir mis des mots dans le sabre de Takezo Kensei qu'Ando découvre dans le présent. Cela permet de changer légèrement la narration. Du côté du Japon médiéval, Hiro tente toujours de maintenir l'histoire que tous les petits asiatiques étudieront bien sagement dans leurs livres d'histoire 300 ans après. Pas évident avec un Takezo Kensei toujours aussi récalcitrant. Seul moyen : le mettre devant le fait accompli. Excellente l'initiative d'Hiro d'abandonner Takezo seul en face de 90 guerriers qui l'assaillent. J'ai cru à un moment qu'il avait baratiné et qu'il était revenu avec un faux parchemin mais non. Soulignons l'excellent jeu d'acteur de David Anders, l'interprète de Takezo, qui est vraiment très plaisant à suivre. Après avoir voulu revenir à son époque, Hiro décide finalement de rester encore là-bas. Dommage parce que je ne vois pas à quoi il va pouvoir encore servir...

         Mohinder et Bennett    L'intrigue véritablement la plus intéressante et mystérieuse. Essayer de s'immiscer dans cette compagnie et de découvrir ce qu'elle fait réellement et qui elle est. Une vraie enquête dans laquelle on est à fond. J'ai bien aimé Mohinder qui se rend compte que le type de la compagnie n'est pas né de la dernière pluie et qu'il faudra tout de même faire attention à ne pas se faire remarquer. La compagnie s'est installé dans l'ancien appartement d'Isaac Mendez. et a préparé soi-disant un super labo pour Mohinder. Soi-disant car quand j'ai vu la taille du labo, ça m'a bien fait rire. Soit. Mohinder dcéouvre alors le 8ème et dernier tableau d'une série de peintures montrant des événements qui vont arriver chronologiquement et l'envoie à Bennett. Une peinture décrivant la mort de Bennett. Une fin excellente.

                         ***************************************************************************

           Au final, cette saison 2 commence tout doucement à devenir intéressante. Le retour de Sylar risque d'apporter que de bonnes choses et celui de Nikki semble pouvoir être intéressant. Les histoires de chacun commencent à se recouper, rien de tel pour créer un beau bordel mystérieux jouissif. L'intrigue de la compagnie et des tableaux tient vraiment en haleine. Un bon épisode.

                         ***********************************************************************


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas Dumont 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte