Magazine Culture

Brothers and Sisters : 1.15 Love is difficult

Publié le 06 octobre 2007 par Nicolas Dumont

bas_115                Diffusion originale : 18/02/2007

                Chaîne : ABC

                Audience : 11,28 millions

                Titre français : "L'art d'aimer"

       

            Il y aura un avant et un après épisode 15. C'est certain. En ce qui me concerne tout du moins. La raison ? L'arrivée d'un nouveau personnage. Rebecca. Pas spécialement parce qu'elle est la fille d'Holly même si cela risque de provoquer pas mal de bouleversements et de situations intéressantes et dramatiques. Non. Mais plutôt pour l'intérêt et l'amour que je porte à son interprète : Emily VanCamp. Impossible que son nom ne vous dise rien. Enfin si, c'est possible. Elle n'a

bas_115_b
pour l'instant pas joué dans d'énormes blockbusters mais elle est pourtant une des actrices les plus douées de sa génération. Comment ai-je fait connaissance avec elle ? Par l'intermédiaire de l'excellente, que dis-je, de la mythique série Everwood (dont la 4ème et dernière saison ne devrait pas tarder à arriver sur la RTBF et donc sur le blog) dans laquelle elle jouait le rôle d'Amy Abbott. Une actrice au jeu juste, touchant, empli d'émotions. Pas étonnant donc que j'attendais avec impatience son arrivée dans B&S depuis l'annonce de son arrivée. D'autant plus qu'il ne s'agit pas d'un rôle pour un arc de quelques épisodes mais bien d'une place récurrente dans le casting de B&S déjà excellent. Je m'extasie, je m'extasie et pourtant, elle n'apparaît dans l'épisode que l'espace d'une scène de quelques secondes. C'est pour vous montrer à quel point je serai objectif à l'avenir la concernant. Une scène d'introduction toute simple que je pourrais pourtant me repasser en boucle. On sent directement un caractère différent de celui qu'elle avait dans Everwood. Plus directe, plus arrogante. On sent également que son arrivée va bouleverser les Walker et que ça va faire éclater pas mal de choses. Il suffit de voir la tête de Tommy. Voici d'ailleurs la scène en question :

          Satisfait de la tournure des événements entre Kitty et McCallister. Amplement même. Non seulement leur liaison ne leur fait pas perdre leurs paroles acerbes et leurs joutes verbales (exemple : Kitty : "Parfois l'Amérique a tort", réponse de McCallister "Je crois que les démocrates utilisent déjà ce slogan")  mais on nous évite de plus les scènes faciles de jalousie des autres membres du bureau. Un aspect qui avait déjà été exploité lors de l'arrivée de Kitty. Pas la peine donc de revenir là dessus. On nous réserve à la place une histoire amusante de sondage qui a été fait sur Kitty afin de savoir ce que le peuple américain en pense. Une exposition médiatique inévitable dorénavant. La tête de Kitty quand elle apprend qu'elle n'a même pas une côte de popularité de 15%. Excellent. Tout comme Kitty qui ressasse à McCallister tout ce qu'on lui reproche. Dominatrice aux idées arrêtées, distante, avec un manque généreux de chaleur, donnant une fausse image d'elle,...Rien que ça. Drôle également sa conversation avec Justin lorsqu'elle dit à Nora d'être prudente car Justin est particulièrement honnête aujourd'hui. Non vraiment. Que de bonnes scènes amusantes pour Kitty dans cet épisode.

          On replonge ici dans les problèmes de couple de Sarah et Joe. Une intrigue pas forcément mal traitée dans le fond mais la forme me pose davantage de problèmes. On aborde ce sujet depuis le début de la série mais une fois, on y fait allusion puis plus rien. On y revient par après pour de nouveau l'oublier. Des soubresauts et un manque de continuité. Dommage. Les scènes chez le psy sont en tout cas très fortes émotionnellement et on se prend de compassion pour ce couple que l'on n'a pas envie de voir se séparer. Une compassion d'autant plus forte que ni l'un ni l'autre n'a vraiment fait quelque chose de mal. L'usure du temps tout simplement. Un sentiment d'impuissance en découlant. La révélation de Sarah au sujet de la possible histoire qu'elle aurait pu avoir dans le passé avec son ancien collègue de travail Noah était tout sauf utile. Certaines choses du passé se doivent de rester cachées.

bas_115_c
Pourquoi faire du mal inutilement et aggraver le présent ? Une Nora de bien mauvais conseil sur ce coup là. Petite anecdote : l'acteur jouant le rôle du psy (cf photo) est celui qui avait interprété le sosie de Sloane dans la saison 4 d'Alias. Sloane qui était interprété par...Ron Rifkin, l'acteur jouant ici Saul.

      

   

          La réunion au sujet du vignoble donne finalement tort à Holly. Les actionnaires de la société ne sont pas prêts à se lancer dans cette aventure périlleuse qu'est le marché du vin. Assez étonné, je pensais qu'elle allait y arriver. Mais elle arrivera tout de même à ses fins puisque, avec Tommy, ils se décident à acheter ce vignoble. La conséquence ? Tommy va petit à petit se détacher d'Ojai. Une perspective qui désespère encore davantage Sarah qui n'a plus la force de se battre contre quiconque. Mais Tommy a besoin de prendre des risques, de faire ses preuves. Bonne idée ces scènes de flash-back qui permettent non seulement de revoir William mais surtout de comprendre davantage la jalousie professionnelle de Tommy envers Sarah. Tout comme Justin, il  ne comprend qu'après la mort de son père que celui-ci était fier de lui et qu'il croyait en lui.

          Pas de réelle scène pour Justin dont on nous confirme seulement qu'il s'est bien remis avec Tyler. On revoit enfin Julia. Enfin, pas vraiment. L'intérieur de Julia surtout. Pas de pensée pervers merci. On assiste tout simplement à l'échographie qui nous apprend la naissance de non pas un mais de 2 nouveaux Walker. Oui. Des jumeaux. Le garçon va hériter du nom de William, une pratique assez courante aux USA.

          Chad revient à l'attaque et tente de convaincre Kevin de sa bonne foi et de son honnêteté. Le bougre serait-il en train de changer d'avis et d'enfin admettre ce qu'il est réellement ? On a presque envie de lui donner le bénéfice du doute mais je n'arrive tout de même pas à ne pas être méfiant. J'ai l'impression que toute cette histoire est une grosse entourloupe depuis le début et que Kevin va en sortir très déçu.

             Voici la musique qui accompagne les dernières scènes de l'épisode, "There is a light" de Great Lake Swimmers :

                           *********************************************************************************

        Au final, un épisode qui marque l'arrivée de Rebecca et donc de la magnifique Emily VanCamp. Seules quelques secondes lui sont allouées dans cet épisode mais nul doute que ça va provoquer pas mal de choses dans les épisodes suivants. Une bonne intrigue amusante entre Kitty et McCallister et des scènes beaucoup plus tristes et touchantes entre Sarah et Joe. Toujours aussi plaisant à suivre.

                            ********************************************************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas Dumont 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte