Magazine

Le lycée Sud-Médoc à la page

Publié le 09 novembre 2009 par Bordeaux7

Le lycée Sud-Médoc à la pageLe lauréat du 22e Goncourt des lycéens sera proclamé ce midi. Cette année, c’est le lycée Sud-Médoc-La Boétie du Taillan qui y participait

Qui succédera à Catherine Cusset et son « Un brillant avenir » ? C’est la question que se pose une partie des élèves du la 1re STG du lycée Sud Médoc-la Boétie du Taillan. Au départ, ils ignoraient tout du prix Goncourt des lycéens et affichaient, il faut bien le dire, une certaine réticence. Au fil des semaines, les 35 camarades de classe, une des deux de l’Académie de Bordeaux désignées pour faire partie du jury, ont pourtant fini par jouer le jeu. « Le déclic s’est produit quand les romans sont arrivés. C’est là qu’on a réalisé ce qui allait se passer », se souvient Julie, qui a lu 11 des 14 ouvrages sélectionnés par l’Académie Goncourt et révélés à la mi-septembre. Autre étape décisive pour les adolescents, la rencontre avec quatre auteurs à Nantes sous forme de questions/réponses. Et surtout pour l’une d’entre eux, le déplacement à Angers vendredi dernier. Face à ses « homologues » de la région Ouest, Julie, élue déléguée par ses camarades devait défendre le tiercé gagnant de sa classe. Après une matinée de délibérations, elle n’a pas été retenue pour le vote final ce jour à Rennes mais ne cache pas son enthousiasme. « Je lisais des bouquins de science-fiction et fantastique avant la rentrée. Maintenant, je vais me tourner vers de nouvelles choses. Humainement, l’expérience vaut vraiment le coup, et puis cela va me permettre d’aller plus loin dans l’argumentation », témoigne la jeune fille. Si cette fois, l’histoire a primé sur le style dans les choix de ces lecteurs en herbe, à la différence des autres distinctions, la récompense, attribuée par des lycéens ne souffre d’aucune pression éditoriale. L’aventure n’est toutefois pas de tout repos, notamment du côté professoral. « J’ai eu l’impression de les faire souffrir ! Cela dit, le défi a été relevé puisqu’ils ont lu une moyenne de quatre romans sur quatorze. Malgré la fatigue, je serais prête à le refaire », nuance Emmanuelle Mainguy, la prof de français qui les a accompagnés pendant ces deux mois intensifs. Le lauréat de cette 22e édition organisée par la Fnac et le ministère de l’Éducation Nationale sera annoncé vers 12 h 45 à la télévision. Véronique Ovaldé, Jean-Michel Guénassia, David Foenkinos, Yannick Haenel et Delphine de Vigean sont encore dans la course.  De là à dire que le meilleur gagnera...
Carine Caussieu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte