Magazine

Chroniques de l'Hérésie

Publié le 09 novembre 2009 par Homelaet

L'Hérésie d'Horus, Tome 9 :Chroniques de l'Hérésie

chroniques_de_l_h_r_sie
Résumé : Nous sommes au trente et unième millénaire, et l'humanité s'est propagée à travers la galaxie. Quand Horus le Maître de Guerre se rebelle contre l'Empereur, la guerre civile qui s'ensuit manque de détruire l'Imperium.
Le conflit fait rage sur des planètes entières, opposant les Space Marines à leurs anciens frères de bataille dans une lutte dont seule la mort est la véritable gagnante.
Ce recueil de nouvelles raconte l'héroisme et les tragédies de cette époque troublée, sous la plume des auteurs vedettes de l'Hérésie d'Horus : Dan Abnett, Graham McNeill, James Swallow et quelques autres

Extrait : Etant donné que ce sont des nouvelles, et que Bibliothèque Interdite ne présente l'extrait que de la dernière sur son site, je préfère me concentrer sur les critiques

L'avis de Dazboness :
Parties de chasse
Pour cette histoire, Dan Abnett nous introduit une catégorie de personnages absents jusqu'ici des romans sur l'univers de Warhammer 40K (en espérant qu'ils aient un jour prochain droit à quelque roman dédié) j'ai nommé les Custodes.
Ces soldats de haut rang qui servent de garde rapprochée à l'Empereur montrent ici un visage tout autre que le décorum. Ce sont des guerriers, certes en sommeil, mais de farouches défenseurs de l'Imperium et de l'Empereur.
Dans cette nouvelle, le Custodes Amon nous entraine dans une "Partie de chasse" afin de découvrir les faiblesses des défenses de Terra face à une possible tentative d'assassinat sur la personne de l'Empereur. A la suite de cette partie, il va tenter une autre chasse, celle aux traîtres que semblent être le Seigneur du Haut Brésil et son entourage. Mais tout comme lors de sa "tentative" d'assassiner l'Empereur, l'affaire recèle bien plus qu'une simple trahison dans ces temps troublés, avec la menace que représentent Horus et ses séides.

Dans la gueule du loup
Mike Lee nous décrit dans sa nouvelle la fameuse légion des Space Wolves, et plus particulièrement la 13° légion du chapître, les frères loups ou "barbes grises", compagnons de toujours du Primarque Leman Russ.
Plus particulièrement, nous suivons ici les mésaventures du seigneur loup Bulveye et de ses hommes face à la menace pernicieuse d'eldars noirs.
Alors que les troupes doivent rallier leur Primarque pour partir mettre aux arrêts les Thousand Sons, la 13° compagnie de Space Wolves va devoir affronter des pirates eldars noirs qui terrorisent depuis deux siècles une planète que les Astartès comptent libérer de l'isolement en la ramenant dans le joug de l'Humanité, ainsi qu'il se doit dans la vision de la Grande Croisade. Mais si les xénos sont une menace, les humains retrouvés entendent bien rester seuls.
Escarmouches et embuscades sont ici au programme, très bien décrites et s'enchainant à bon rythme. Très bien écrite, cette nouvelle touche les points sensibles du 31° millénaire : comment justifier de libérer des mondes du joug d'opresseurs humains ou xénos pour les priver ensute de liberté au nom de l'Empereur...

Les descendants de la tempête
Sor Talgron, capitaine de la 34° compagnie de la 17° légion est ici notre guide au sein d'une histoire connue de la seule légion des Word Bearers, commandés par le Primarque Lorgar, aussi connu sous le nom de l'Urizen. On y croise également le chapelain Erebus, bien connu pour le rôle qu'il a joué dans la défection d'Horus et son adoration des Dieux Sombres.
Dans cette nouvelle, Lorgar vient tout juste d'être désavoué par son père, l'Empereur, qui ne supporte pas que Lorgar ait instauré un culte de l'Empereur sur les mondes que sa légion a ramené au sein de l'Imperium. Lorgar, est l'auteur du Lectio Divinitatus qui sera la base de la foi envers l'Empereur-Dieu dans les millénaires à venir. Fragile, Lorgar tend l'oreille uniquement au premier chapelain Erebus, dont on peur soupçonner qu'il est déjà déviant, dévoué aux puissances du warp.
Ici, le capitaine Sor Talgron a pour mission de pénétrer au sein d'une cité humaine protégée par des aberrations technologiques utilisant la pratique de l'intelligence artificielle. Ce faisant, il découvrira que les humains restant vouent un culte, non pas à un quelconque dieu païen, mais à l'Empereur, et possèdent le Lectio Divinitatus, bien qu'ils n'aient jamais croisé la route de l4imperium auparavant. Mais Lorgar les éliminé, car son livre sacré n'est plus rien pour lui et qu'il s'est déjà tourné vers le Chaos.

La Voix
Au sein de la communauté des soeurs du silence, il en est certaines qui ont assisté à des horreurs impensables, car elles vouent leur vie à traquer le psyker déviant et à le maîtriser ou le détruire. Ces soeurs sont toutes des parias, des vides psychiques contre lesquelles les psykers n'ont aucune prise. Ces femmes sont entrainées et à bord des Vaisseaux Noirs, écument la galaxie pour protéger l'Empire des déviances psychiques.
Quelques unes, sur leur base de Luna, ont été témoin de la transformation d'un ancien membre de la Death Guard en une abomination du warp. Et toutes sont remuées par la trahison du Fils.
Dans ce contexte, la disparition d'un Vaisseau Noir inquiète. La soeur Leilani Mollitas et son mentor, Amendera Kendel de l'escouadee des dagues de l'orager vont tâcher de découvrir ce qu'il est advenu de leurs soeurs et se faisant se trouver confontées à un être étonnament puissant, venu du futur pour les avertir. Mais le psyker n'est pas ici le plus à craindre.

L'appel du Lion
Cette nouvelle nous entraine dans le sillage de la Légion des Dark Angels, et plus précisément nous montre le degré de frictions existant entre les troupes terranes et/ou fidèles à l'Empereur et la toute nouvelle Ravenguard, composée des éléments calibans les plus fougueux, à la recherche de la gloire.
Après plusieurs années sans rencontrer de communauté humaine développée, le commandant de chapitre Astelan (Terran) qui dirige la flotte d'exploration, et le commandant de chapitre Belath qui l'a rejoint depuis peu avec des troupes fraîches issues de Caliban, trouvent une planète digne d'intérêt.
Mais les divergences entre les deux commandants font que Astelan se sent pris au piège entre son devoir envers l'Empereur et l'Humanité d'une part, et les manoeuvres grossières et va-t'en-guerre des calibans. Tentant de procéder avec raison et diplomatie, il est mis dos au mur par les attitudes belliqueuses de Belath qui estime que le guerrier doit frapper et vaincre et non chercher à éviter des combats peut-être inutiles. La dissension entre les Dark Angels semble prendre un tour de plus en plus préoccupant.

La dernière Eglise
Ici, nous suivons une nuit d'échanges entre le dernier prêtre de la dernière église de Terra, Uriah Olathaire, et un homme étrange qui se fait appeler Révélation.
Dans cette période précédant la reconquête de l'espace par les troupes de l'Imperium, l'Empereur a fait en sorte de remplacer la religion par la raison et la science. Pour ce faire, l'Eglise de la Pierre Foudroyée doit elle aussi disparaître. Et Révélation tente de convaincre Uriah en lui exposant la Raison face à sa Foi.
Homme croyant, Uriah raconte alors sa jeunesse délurée, sa volonté d'être laissé en paix par l'Emperreur qui selon lui empêche les hommes d'être libres.
Puis il raconte comment il en est venu à croire en Dieu et le servir, après une bataille contre les guerriers de l'Empereur, un carnage dont il fut le seul survivant et où une silhouette dorée lui a parlé. Au terme d'une nuit de débats, Révélation finit par se montrer tel qu'il est, l'Emperur en personne. Il brûle l'église afin de pouvoir poursuivre sa tâche non plus sur Terre, mais dans les étoiles.
Mais cette nouvelle cntient un double présage : priver les hommes de religion ne fera que les encourager à en créer une nouvelle, et la fin de l'humanité pourrait bien en découler.

Après Desh'ea
Dans cette dernière nouvelle, nous découvrons comment la douzième légion accueille son Primarque. Les War Hounds ont retrouvé leur Père génétique, Angron.
Mais pour le ramener dans le giron de l'Imperium, L'Empreur a du tuer tous les compagnons d'Angron et le téléporter de force dans le vaisseau amiral de sa légion, confiant le soin aux Astartès de ramener à la raison le Primarque fou de chagrin et ivre de sang.
C'est ainsi que Kharn, capitaine de la 8° compagnie tente, comme plusieurs de ses supérieurs avant lui, de parler à Angron. Il arrive à lui faire dire ce qu'a été sa vie de combats dans l'aène, ses souffrances, sa rébellion contre les autorités de ce monde et la révolte qu'il a menée avec les autres gladiateurs.
Khârn parvient à faire entendre raison à son Primarque, à lui faire accepter le dévouement de la légion, prête à le suivre jusqu'à la mort, incapable de lever la main ou la voix contre celui qui les avait engendrés.
Angron reprend alors ses esprits et accepte c qu'il ait, non plus une bête de combats, mais le Primarque de la 12° légion qu'il rebaptise World Eaters en hommage à ses anciens compagnons surnommés Les dévoreurs de cités.

Auteurs : Dan Abnett (Parties de chasse), Mike Lee (Dans la gueule du loup), Anthony Reynolds (Les descendants de la Tempête), James Swallow (La Voix), Gavin thorpe (L'appel du Lion), Graham McNeill (La dernière Eglise), Matthew Farrer (Après Desh'ea)
Editeur : Bibliothèque interdite
Prix : 11,50 euros
Nombre de pages : 333
Volume suivant : Les Anges Déchus
Voir les volumes précédents : L'Hérésie d'Horus

Sommaire des livres critiqués


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Homelaet 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte