Magazine

Rousset se lance dans la bataille

Publié le 09 novembre 2009 par Bordeaux7
Rousset se lance dans la bataille
Alain Rousset, le président du conseil régional sortant, s’est lancée dans la campagne électorale en écoutant la « société civile ». C’est dans une salle comble à la maison des savoirs partagés (tout un symbole) à Floirac, terre socialiste, que se sont tenues ce week-end « les rencontres de l’Aquitaine ». Alain Rousset, président de région sortant, était bien sûr présent mais en retrait, laissant ainsi place en priorité au débat et aux différents interlocuteurs invités pour l’occasion à débattre autour de trois thèmes : la solidarité, l’écologie et l’innovation. Près de 500 personnes, sympathisants socialistes ou simples citoyens encore indécis, sont venus entendre directeurs de Recherche ou d’Institut d’Innovation, professeurs, climatologue, viticulteur et autre médecin et démographe. Pour quelle raison ? Pour « imaginer ensemble l’Aquitaine de demain », slogan de ces groupes de travail public, au service du candidat socialiste, reconduit tête de liste pour les régionales de mars prochain. « Voir une salle archi comble, c’est du bonheur », se réjouit Alain Rousset. Et de préciser : « tout seul, je ne peux pas gérer la région ». D’ou l’idée, depuis trois mois, d’organiser des groupes de travail afin de nourrir le projet final pour l’Aquitaine et proposer un programme aux électeurs. A la tête de la région depuis 1998, Alain Rousset a réalisé, selon lui, « un bon bilan, plutôt positif » mais se refuse à rester sur ses acquis. « Arriver au terme d’un mandat, il faut se remettre en question », dit-il.  A 58 ans, le président de région est «serein» et met en avant la bonne gestion de l’Aquitaine, au « top 3 des régions les mieux gérées de France ». Et de dresser la liste de ses succès : «les grandes infrastructures, c’est lancé (autoroute Bordeaux-Pau, projet LGV sur les rails, dénonçant au passage, «le chantage de l’Etat » dans ce dossier sur le financement, l’augmentation des dépenses dans la recherche et l’innovation, l’amélioration des logements étudiants (30 % de logements neufs), le projet de développement durable (400 000 arbres vont être plantés dans toute l’Aquitaine) l’implantation au Barp d’un pôle optique (recherche santé…) ». Autant de projets qu’Alain Rousset souhaite encore porter si les électeurs décident de le reconduire. Car la bataille n’est pas gagnée d’avance, d’autant que les Verts ont décidé de faire cavalier seul avec Marie Bové, la fille de José Bové, pour conduire la liste Europe-Ecologie en Aquitaine. Aux dernières élections européennes, José Bové avait obtenu 15,40 % des voix et le candidat socialiste 18,11 %... Il est vrai que c’était un autre scrutin, mais qui a montré une nette poussée des écologistes. Lors des élections régionales de Mars 2004, Alain Rousset avait recueilli 54,87% des voix et Xavier Darcos 33,46%.
Yannick Laborde

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte