Magazine Société

Eric Raoult a un vrai soucis avec les libertés individuelles

Publié le 10 novembre 2009 par Oldchaps

Après un interview remarqué sur berbère TV, concernant les libertés individuelles en Tunisie, le défenseur de la peine de mort, cette sous-humanité qui faute d'être la fin de l'histoire n'est que la continuation de la barbarie, s'en prend à nouveau à la liberté. Et en France s'il vous plait.

Résumons les faits, après la remise du Goncourt à Marie Ndiaye pour son livre: trois femmes puissantes, celle-ci a accordé un entretien aux inrocks. A la question :

  • Vous sentez-vous bien dans la France de Sarkozy ?

celle-ci répond:

  • Je trouve cette France-là monstrueuse. Le fait que nous (avec son compagnon, l’écrivain Jean-Yves Cendrey, et leurs trois enfants – ndlr) ayons choisi de vivre à Berlin depuis deux ans est loin d’être étranger à ça. Nous sommes partis juste après les élections, en grande partie à cause de Sarkozy, même si j’ai bien conscience que dire ça peut paraître snob. Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité… Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux. Je me souviens d’une phrase de Marguerite Duras, qui est au fond un peu bête, mais que j’aime même si je ne la reprendrais pas à mon compte, elle avait dit : “La droite, c’est la mort.” Pour moi, ces gens-là, ils représentent une forme de mort, d’abêtissement de la réflexion, un refus d’une différence possible. Et même si Angela Merkel est une femme de droite, elle n’a rien à voir avec la droite de Sarkozy : elle a une morale que la droite française n’a plus.

Suite à cette interview, Eric Raoult vient d'écrire une tribune incitant Frédéric Mitterrand à rappeler l'auteure à "son devoir de réserve".

"Son devoir de réserve", oui, oui...vous avez bien entendu !

Cet homme, à défaut d'être un humaniste, n'a pas encore pris conscience de la nature même de la littérature. En effet la liberté et la vérité sont deux notions consubstantielles à celle-ci. Vouloir aliéner cette liberté, sous des prétextes fumeux, n'est que la meilleure justification de la fuite de marie Ndiaye en Allemagne.

Monsieur Eric raoult, bien à vous - votre tribune n'est que le meilleur reflet, à votre insu, du malaise extrémiste que nous sommes en train de vivre en France.


                    Marie Ndiaye
Eric Raoult a un vrai soucis avec les libertés individuelles


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oldchaps 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine