Magazine Environnement

Réchauffement climatique : l'addition risque d'être salée pour la France

Publié le 10 novembre 2009 par Bioaddict @bioaddict
Réchauffement climatique : l'addition risque d'être salée pour la France Paul Verges, président de l'Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC) et Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie.
La France chiffre l'impact du changement climatique sur son territoire dans les prochaines années à venir. La note s'élèverait à plusieurs milliards d'euros entre les inondations et les sécheresses à répétition.
Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Ecologie a reçu le 5 novembre dernier Paul Verges, président de l'Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC), qui lui a remis officiellement le rapport 2009 de l'ONERC.

Le rapport " Evaluation du coût des impacts du changement climatique et de l'adaptation en France " présente les résultats des travaux sur les 10 secteurs étudiés, aux horizons 2030, 2050 et 2100: santé ; énergie ; urbanisme/cadre bâti/infrastructures de transport ; biodiversité ; tourisme ; risques naturels et assurances ; agriculture ; forêt ; ressource en eau ; territoires.

Les travaux se sont étalés sur deux ans et demi et ont mobilisé plus de 200 personnes. L'évaluation réalisée indique que les coûts annuels liés aux changements climatiques pourraient atteindre plusieurs milliards d'euros par an si aucune mesure d'adaptation ne venait à être prise.

Un plan national d'adaptation au changement climatique sera élaboré au plus tard en 2011. Ce troisième rapport de l'ONERC alimentera la concertation préparatoire à ce plan, qui sera engagée dès la fin 2009.

" Ce 3ème rapport de l'ONERC, qui constitue un travail considérable, montre que la France ne sera pas épargnée par le changement climatique. Il nous faut donc redoubler d'efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui passe par la conclusion d'un accord international à Copenhague et par la mise en oeuvre du Grenelle Environnement sur notre territoire, a annoncé Jean-Louis Borloo lors de la remise du rapport.

Mais il nous faut aussi bâtir une stratégie de long terme qui seule permettra l'adaptation de notre société au changement climatique, par une action en profondeur dans des secteurs où les décisions d'aujourd'hui engagent fortement l'avenir : transports, bâtiments, aménagement, énergie, sylviculture, agriculture... Tel est l'objectif du " plan national d'adaptation " dont l'élaboration débutera dans les prochaines semaines ".

Le rapport complet du groupe interministériel est disponible sur le site de l'ONERC.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1760418 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte