Magazine Focus Emploi

Candidatures spontanées

Publié le 10 novembre 2009 par Kristobal @kristoguy

Cibler vos candidatures spontanées est impératif. Privilégiez le qualitatif au quantitatif pour éviter de rechercher un emploi au hasard. Assurez-vous que l’entreprise vous convient et que vous lui convenez : vous transformerez votre demande d’emploi ... en offre de service.

La plupart des entreprises reçoivent, chaque jour, des candidatures spontanées (courriers, visites, emails, appels téléphoniques). Qu’elles soient ou non en période de recrutement, qu’elles aient le temps d’y répondre ou non, rares sont celles qui en négligent l’examen, même sommaire. Gardez bien en mémoire que les employeurs sélectionnent non seulement des compétences professionnelles mais aussi des personnalités capables de s’adapter à la culture de l’entreprise. Si vous ciblez votre candidature, l’employeur, s’il recrute, vous convoquera en entretien. D’emblée, vous serez considéré comme un candidat motivé avec un profil professionnel et personnel adéquat.
Première sélection
N’oubliez jamais que l’entreprise doit comprendre pourquoi vous la contactez. Votre métier et vos savoirfaire professionnels correspondent à plusieurs secteurs d’activité précis (le BTP, l’assurance ...). Commencez donc par dresser une liste des entreprises de ce ou ces secteurs en fonction d’une zone géographique déterminée. Si vos compétences s’exercent en ‘transversal’ (si vous êtes, par exemple, standardise, acheteur, secrétaire, analyste-programmeur ...), n’oubliez pas qu’elles peuvent intéresser toutes sortes d’entreprises. Définissez précisément vos atouts et ce qui vous distingue des autres personnes exerçant le même métier que vous. Opérez un classement des secteurs d’activité en fonction de ces atouts puis consultez des listes d’entreprises. Votre liste devra composer des noms et des adresses mais aussi des renseignements sur la taille de l’entreprise, sur leur organisation interne, leurs produits et leur clientèle.
Affinage
Si votre liste est trop exhaustive (plusieurs centaines d’entreprises dans votre région), réduisez-la en fonction de critères objectifs (qui dépendent de l’entreprise) et de critères subjectifs (personnels, qui dépendent de vos préférences, de votre vie personnelle). Dans le premier cas, supprimez, par exemple, les entreprises qui utilisent des techniques que vous ne maîtrisez pas ou qui fabriquent des produits particuliers ... Dans le second, écartez les entreprises qui imposent des conditions de travail dont vous ne voulez pas (horaires décalés), celles situées trop loin de votre domicile ou celles dont l’histoire, l’activité, la politique sociale ne vous conviennent pas. A l’inverse, votre sélection peut aboutir à une liste trop courte. Elargissez alors votre cible. Pensez aux entreprises où vous pouvez exercer vos compétences mais qui ne dépendent pas des secteurs auxquels vous aviez pensé. Les structures hôtelières, par exemple, si vous êtes jardinier. Ne négligez pas les réseaux, les proches, les anciens élèves de vos écoles qui vous feront certainement connaître de nouveaux environnements. Renseignez vous dans votre agence Pôle emploi ou sur www.pole-emploi.fr pour consulter le Répertoire opérationnel des métiers et emplois (ROME). Les fiches fonctions de l’Apec, les brochures métiers de l’Onisep peuvent aussi vous aider. Et n’omettez jamais de parier sur ce qui vous attire, ce qui est important pour vous, une ambiance, une culture d’entreprise, des valeurs ... L’idéal est d’obtenir une sélection d’une dizaine d’entreprises au maximum avec, pour chacune d’elles, des informations qui nourriront l’argumentaire de votre courrier personnalisé. L’objectif n’est pas de matraquer les entreprises en envoyant 100 à 200 courriers identiques. Une dizaine de lettres avec un argumentaire sérieux et personnalisé suffisent.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kristobal 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte