Magazine Culture

Valery Giscard d'Estaing : De l'Académie Française au prix "Trop virilo"

Par Slovar

Valery Giscard d'Estaing l'Académie Française prix

Valery Giscard d'Estaing ne sera jamais Président de l'Europe, et il le regrette !


Néanmoins, il a intégré l'Académie Française le jeudi 16 décembre 2004. Son discours de réception (Il succédait à Léopold Senghor), même s'il ne restera pas dans les annales de la coupole, montrait déjà la qualité de l'homme de lettres qui pourtant, injustice suprême, n'avait pas encore reçu de prix littéraire.


Si son discours de réception est assez "académique", on peut trouver quelques perles du genre : "Le hasard, grand ordonnateur de l’Histoire et de nos vies personnelles, m’a fait croiser à plusieurs reprises la trace – la piste dirait-on en Afrique – du président Senghor." ou ce rappel à son passé de grand chasseur de gibiers exotiques : "Je me trompais sur lui, en me tenant trop à son apparence. Par la suite, j’ai eu, dans l’exercice de mes fonctions, beaucoup d’autres occasions de le rencontrer et de l’apprécier. Mais il me fallait le connaître mieux encore. Pour cela, je suis allé le chercher en Afrique. J’ai passé une semaine au Sénégal sur les lieux de son enfance et de sa vie publique (...)" Aucune plainte d'éléphant ou animal locaux n'ayant été déposée à l'époque, on en restera aux supputations ...


" Mesdames et Messieurs de l’Académie,
puisqu’il est convenu de s’adresser ainsi à vous : J’ai besoin de votre indulgence !
Je ne possède ni l’art, ni la manière, d’un discours académique ! Lorsque j’ai commencé à réfléchir, l’été dernier, à celui que je devrais prononcer, j’ai ressenti simultanément une angoisse et un grand bonheur.
Une angoisse d’abord.
(...)  Après avoir lu les discours prononcés sous cette coupole, habilement rassemblés et présentés par Monsieur Jean-Denis Bredin, je vois bien comment je pourrais les commenter, avec admiration ou amusement. Je ne vois guère ce que je pourrais y ajouter.
J’ai entendu personnellement deux d’entre eux, du temps où ma fonction m’autorisait à franchir la porte de bronze : le discours d’accueil de la première femme admise dans votre Compagnie, Madame Marguerite Yourcenar, reçue par mon parrain d’aujourd’hui, Jean d’Ormesson, dont l’immense talent se déployait avec un bonheur visible, pour rendre hommage à un événement aussi innovant, et ressenti à l’époque comme provocant ; et le discours du ministre-écrivain Alain Peyrefitte, accueilli par le grand ethnologue Lévi-Strauss.
Ces discours m’avaient émerveillé. Je recevais avec délices le chatoiement des idées, la fine broderie de la rhétorique, les jeux de mots et le jeu des mots, l’ironie, dans son gant de miel.
(...) Lorsque l’éventualité de mon entrée à l’Académie française a été évoquée, il y a dix-huit mois, je siégeais, pieds et poings déliés, tant mon énergie lui était consacrée, à la Convention européenne. Cette tâche me passionnait au point d’y consacrer toute ma capacité d’attention, car je voyais en elle la chance, unique dans une vie et unique dans une époque, de faire avancer l’organisation de ce continent porteur des plus brillantes civilisations qu’est l’Europe.
(...) Alors, après l’angoisse, surgissait un grand bonheur ! Dans la brume qui entourait encore ce projet, il m’a semblé que le soleil du Sud venait d’ouvrir une percée lumineuse : j’aurais la chance d’avoir à évoquer devant vous, Madame, devant les membres éminents de l’Académie française, et devant l’opinion publique sénégalaise et française, la mémoire du Poète-Président.
M’y voici ! (...)" - Source Académie Française


Et bien, l'injustice qui frappait l'ancien président de la république, ancien président de la Convention européenne et écrivain amoureux du : "chatoiement des idées, la fine broderie de la rhétorique, les jeux de mots et le jeu des mots, l’ironie, dans son gant de miel", vient d'être distingué par le prix "Trop Virilo" pour son dernier ouvrage.


Valery Giscard d'Estaing l'Académie Française prix

Le prix Très Virilo" ?


"Le Prix Virilo récompense un roman francophone publié dans l’année ayant touché le jury par son audace littéraire, sa justesse, ou toute autre qualité faisant sens.
Il est accompagné du prix Trop Virilo qui récompense la plus belle poussée littéraire de testostérone parue dans l'année. Le jury est mixte mais doit voter en homme et porter la moustache.


Valery Giscard d'Estaing l'Académie Française prix

Communiqué des membres du jury :
" Les nominés étaient :
- Parquet flottant de Samuel CORTO (Denoël)
- L'Hyper Justine de Simon LIBERATI (Flammarion)
- La Princesse et le Président de Valery G. d'ESTAING (De Fallois/ X.O)
- La Confession négative de Richard MILLET (Gallimard)
- Cadence de Stéphane VELUT (Ch. Bourgois)
- Kata Sutra, la vérité crue… de N.DAAM, E. DEFAUD, T. LECOQ
J. SABROUX, E. PHILIPPE (Ja. Duvernet)


Attendu que ni Soral ni Zemmour n'ont écrit cette année,
Attendu que nous avons pour la première fois un immortel dans les finalistes, qui n’a écrit un livre que pour ruiner la sortie des mémoires de Chirac
Attendu que l’autre but de ce livre est de pérorer qu’il aurait pu coucher avec Lady Di,
Attendu que la seule différence avec la réalité c’est que dans la vraie vie, Anne Aymone n’est pas morte
Et considérant que ce livre est meilleur que « la princesse et le baroudeur », de Robyn Donald (éditions Harlequin),


LE PRIX TROP VIRILO 2009 est attribué au premier tour à Valéry Giscard d'Estaing, pour LA PRINCESSE ET LE PRESIDENT. - Source Le blog du Prix Virilo


Ce prix devrait sans nul doute marquer à jamais celui qui veut tant laisser une trace indélébile dans l'histoire de la France par ses actions, faits et gestes.


Allez, un petit air d'accordéon pour fêter ça ?


Crédit et copyright photo
Paris Match


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2897 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte