Magazine Expos & Musées

Les effets personnels d'un ouvrier de la boîte à musique...

Publié le 10 novembre 2009 par Les2decoppet

Les vitrines du Musée Baud recèlent de véritables trésors que je vais essayer de vous faire découvrir petit à petit. Commençons par une lampe à pétrole :

Les effets personnels d'un ouvrier de la boîte à musique...
 

C'est apparemment une lampe tout ce qu'il y a de plus commune… Alors qu'a-t-elle à faire dans notre Musée ? Appelée quinquet, cette lampe à pétrole était utilisée par les ouvriers de la boîte à musique, aussi bien à domicile qu'en usine. Cette lampe était mise à disposition de l'ouvrier par l'employeur mais l'ouvrier devait payer lui-même le pétrole nécessaire, la mèche et le tube de verre. Un ouvrier gagnait à l'époque (1884) environ 30 centimes de l'heure. Le pétrole coûtait 30 centimes le litre et la benzine 50 centimes. Par rapport au salaire d'un ouvrier qualifié dans la construction aujourd'hui, 30 francs de l'heure, cela équivaudrait à payer le pétrole 30 francs et la benzine 50 francs le litre… Bon d'accord, une lampe consommait beaucoup moins qu'une voiture aujourd'hui mais quand même…

Les effets personnels d'un ouvrier de la boîte à musique...

Et puisqu'on parle des ouvriers de la boîte à musique, voici le couvre-chef typique d'un ouvrier de la fin du 19ème, porté aussi bien en usine qu'à domicile (désolé RLP, ce n'est pas un couvre-chef de tribu à plumes)...

Voilà, une fois de plus, vous aurez appris quelque chose par ce blog !!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les2decoppet 97 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine