Magazine Info Locale

Eric Raoult devrait faire preuve de réserve

Publié le 11 novembre 2009 par Gezale
Eric Raoult devrait faire preuve de réserveEric Raoult, député, demande à Marie N'Diaye, prix Goncourt 2009, de faire preuve de retenue dans ses déclarations publiques. Il l'invite à observer je ne sais quel « droit de réserve » dont devraient faire preuve les écrivains primés. On aura tout vu. l'UMP et ses représentants commencent sérieusement à nous gonfler, comme ne l'écrirait pas Marie N'Diaye. Elle a dit que La France de Nicolas Sarkozy était monstrueuse et que ses ministres Hortefeux et Besson ne valaient guère mieux (1) Elle a même quitté la France avec son mari écrivain et ses trois enfants pour vivre à Berlin : le président tu l'aimes ou tu le quittes. Elle s'est donc offert le luxe d'aller vivre ailleurs, sa façon à elle de régler le problème de l'identité nationale tout en recevant le prix le plus prestigieux de la littérature française actuelle (s'agissant du roman s'entend).
Eric Raoult ne fait pas dans la dentelle. Il est brutal, vulgaire et excessif. Il est vrai qu'il a demandé le rétablissement de la peine de mort en France et qu'il est vice-président du MIL, ce mouvement qui inonde, à la veille de chaque élection, la France d'affiches venues tout droit de la droite extrême. Souvenons nous également que le maire du Raincy qu'il est a été le premier à instaurer le couvre feu dans sa commune lors de la crise des banlieues alors qu'il n'y avait pas d'incident sur son territoire.
Interpellé, Frédéric Mitterrand, ministre de la culture, s'est pour l'instant bien gardé de répondre à Eric Raoult…
(1) Marie N'Diaye écrit : « Je trouve cette France-là monstrueuse. Le fait que nous (avec son compagnon, l'écrivain Jean-Yves Cendrey, et leurs trois enfants - ndlr) ayons choisi de vivre à Berlin depuis deux ans est loin d'être étranger à ça. Nous sommes partis juste après les élections, en grande partie à cause de Sarkozy, même si j'ai bien conscience que dire ça peut paraître snob. Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité... Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux.
Je me souviens d'une phrase de Marguerite Duras, qui est au fond un peu bête, mais que j'aime même si je ne la reprendrais pas à mon compte, elle avait dit : "La droite, c'est la mort". Pour moi, ces gens-là, ils représentent une forme de mort, d'abêtissement de la réflexion, un refus d'une différence possible. Et même si Angela Merkel est une femme de droite, elle n'a rien à voir avec la droite de Sarkozy : elle a une morale que la droite française n'a plus. »

(photo vingt minutes.fr)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine